Partager ?
6 février 2017 - Fanahy gasy commentaires   //   736 Views   //   N°: 85

« Aleo loa toy izay an-kavana » peut se traduire par « laisser pourrir au lieu de donner à des parents ou à des proches ». Simple constat d’un phénomène social plutôt déplorable. Mais combien lourd de signification et dont on peut tirer finalement une morale.

L’égoïsme est-il un signe des temps ? Une disposition d’esprit très loin en tout cas de ce préconisaient les anciens à travers le fihavanana, autrement dit l’entraide et la partage. Ce dicton exprime ce curieux sentiment (humain trop humain ?) qui consiste à préférer laisser pourrir sur place son surplus plutôt que d’en faire profiter ceux qui pourraient en avoir besoin. Au nom sans doute de cette morale utilitariste qui dit qu’on n’a rien sans rien… Autrement dit, allonge le pognon ou crève la gueule ouverte ! C’est ce que l’on voit tous les jours quand des pays nantis préfèrent détruire leur surproduction agricole (par exemple) plutôt que de la donner aux pays pauvres (deux-tiers de l’humanité). C’est la loi du marché, à défaut de morale !

Cette tendance se retrouve de plus en plus à l’échelon individuel. But de vie : amasser beaucoup de biens – les neuf-dixièmes inutiles ! – quitte à tricher, voler et même tuer. Toujours plus ! Il n’y en aura jamais assez, et surtout pas une miette concédée aux autres ! Mais pourquoi se gêner ? Il n’y a pas de loi qui contraigne au partage ou à la générosité, à part les impôts du service public. Mais voyez comme ça se presse au portillon pour verser sa quote-part au percepteur! Voyons encore ces foyers relativement à l’aise, cette nouvelle classe moyenne urbaine qui consomme comme on dit. C’est fou comme on aime remplir le caddie le samedi, quitte à laisser pourrir les trois-quarts à la poubelle le lundi. Et c’est ainsi qu’on voit des miséreux disputer aux chiens dans les bennes à ordures le bout d’os ou la tomate pourrie qui par miracle serait encore mangeable.

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer