Opus 106 : Vacances en musique
20 septembre 2017 - Cultures commentaires   //   917 Views   //   N°: 92

L’opéra Les Enfants du Levant.

Si les spectacles en tous genres se font un peu rares pendant les deux mois de froid dans notre capitale, il semblerait que la musique classique ait décidé de se rebeller contre cette tendance. Pour le plus grand plaisir de ceux qui choisissent Tana pour passer les vacances !

C’est l’association Hetsika qui a donné le ton en juillet, avec l’opéra pour enfants d’Isabelle Aboulker intitulé Les Enfants du Levant. Une production remarquable regroupant le metteur en scène François Bagur, ainsi que trois grosses pointures du monde culturel malgache: L’Aléa des Possibles, la Compagnie Miangaly et le chœur d’enfants de Laka Ensemble, qui en est déjà à sa septième réalisation en matière d’opéra (pour ne citer que l’Enfant et les sortilèges de Ravel, Hänsel & Gretel d’Humperdink, ou encore Carmen de Bizet en 2012). Les Enfants du Levant est une œuvre contemporaine inspirée d’une histoire vraie dénonçant les conditions de vie d’enfants détenus dans un centre pénitencier agricole en 1861… d’enfants esclaves – n’ayons pas peur des mots, comme il y en a encore partout dans le monde.

Un peu plus tard en juillet, Mozart était à l’honneur, avec le Requiem KV 626 dont on ne peut se lasser, autant pour la beauté de l’œuvre que pour la force de son message. C’est l’Ensemble Vocal Hiraitra, sous la direction de Dominique Rakotonirina qui a donné le chef d’œuvre dans son intégralité. Un bel éventail de solistes à l’affiche: la soprano Sedera Harlala, évoluant actuellement aux États-Unis au sein du Jacobs School of Music de l’Université d’Indiana, Rindra Rajeriarison et Hajatiana Rakotozafy (voir no comment® de juillet dernier), et le baryton-basse Maël Razafinjatovo.

En juillet toujours, un autre artiste lyrique qui fait ses armes à Londres, Michael Rakotoarivony a proposé une initiative innovante aux chanteurs de Tana : un atelier de chœur autour de la Messe de Couronnement KV 317 de Mozart. Un stage intense, différant quelque peu des traditionnels Masterclasses individuels. Notre baryton était entouré dans cette aventure de deux jeunes chanteurs du Baltimore School for the Arts (USA), Nicolas et Dina Randrianarivelo, ainsi que du chanteur autrichien Michael Kraus qui a d’ailleurs clôturé son séjour musical avec le Voyage d’Hiver D911 de Schubert au Cercle germano-malgache, début août… Une œuvre de circonstance !

Et pour clore la saison des concerts d’hiver, Nosy-Be Symphonies nous a donné rendez-vous dans la capitale en avant-première de sa 4ème édition. Deux concerts proposés au public de Tana, rassemblant des musiciens classiques de Madagascar (Mozartiana, Cantiamos), l’Ensemble 415 de l’île Maurice, la pianiste Elzbieta Dedek, mais aussi des musiciens du monde, à l’instar de l’accordéoniste Gionatan de Neck avec son accompagnateur Vincent Rouard, ou encore le guitariste Parany Ramaromisa. Les musiciens de Nosy-Be Symphonies ont donc réchauffé les fraîches soirées du mois d’août à Tana avant de prendre la route pour Nosy Be.

Alors je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, j’ai l’impression que Tana est en passe de devenir une destination de choix pour des vacances hautement culturelles ! En tout cas, je vous souhaite une rentrée musicale riche en musique !

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer