Olivier DEFACQUES : Formations béton !
9 mars 2012 - ÉcoNo Comment   //   1717 Views   //   N°: 26

La Centrale propose depuis 2011, via Okapi, des formations destinées à professionnaliser davantage les métiers du bâtiment et des travaux publics. Des formations accréditées par Lafarge ou Chryso, autant dire du solide…

Les matériaux destinés au secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP), à commencer par le béton, ne sont pas toujours maîtrisés par les professionnels. C’est en partant de ce constat que La Centrale, fournisseur des métiers de la construction, a décidé de mettre en place des formations depuis mai 2011. « Nous souhaitons que les entreprises malgaches travaillent aux normes internationales et puissent ainsi rivaliser avec les étrangers », explique Olivier Defacques, directeur de La Centrale et d’Okapi qui délivre la formation. « Les entrepreneurs ont souvent les bons matériaux, mais ils ne savent pas toujours les optimiser. Les formations que nous proposons sont accréditées par les plus grands noms du secteur, comme Lafarge et Chryso, et c’est bien ce savoir- faire international que nous souhaitons partager. » Travail du béton, utilisation et entretien de 

groupes électrogènes, tout est prévu dans ces formations qui s’adressent autant aux maîtres d’oeuvre qu’aux architectes. L’envoi de personnes à Dubai ou en Turquie est également envisagé par Okapi dans un futur proche, de même que la mise en place de chantiers écoles. « La formation comprend un audit technique de l’entreprise afin de contrôler la conformité des chantiers et de recadrer par une formation adaptée si nécessaire », précise Olivier Defacques.

Meilleure image, confort de travail, efficacité optimale, sécurité, tels sont les avantages à tirer de ces formations. « Il n’y a pas de certification homologuée par l’État à l’issue de la formation, mais le poids d’une validation par des marques comme Lafarge confère aux entreprises une nette plus-value commerciale », fait valoir Olivier Defacques.

Les formations sont courtes, rarement plus d’une semaine, pour ne pas pénaliser l’entreprise et organisées en petits groupes de travail (5 à 6 stagiaires) pour une plus grande efficacité. Après un premier volet de formations, Okapi proposera d’ici un mois l’étude et la maîtrise de nouveaux produits : enduits de façade, enduits d’intérieur et de décoration (Tadelakt), matériel de projection de béton. Des formations dont les effets se font déjà sentir. « Certains de nos élèves ont pu accéder à des chantiers prestigieux, comme les banques ou l’ambassade de France », se réjouit Olivier Defacques.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]