Nosy Tany Kely : L’île infinitésimale
6 octobre 2015 - Escales commentaires   //   3040 Views   //   N°: 69

A 30 minutes à peine de Nosy Be, son illustre voisine, et à 20 minutes de Nosy Komba, sa grande soeur, Nosy Tany Kely (ou Tanihely) est un endroit privilégié où les seuls habitants sont de timides lémuriens. 

Elle est l’un des endroits les plus visités à Nosy Be. Et pour cause, sa localisation est parfaite. Pas très loin de l’île principale, elle offre aux voyageurs de multiples activités allant du simple bronzage sur sable blanc au snorkeling ou randonnée palmée. Les plus chanceux pourront nager avec des tortues de mer, tractés sur leurs dos dans une mer turquoise. Bien que très petite – « on peut aisément en faire le tour à marée basse », nous assure le guide -, elle est considérée comme l’un des sites les plus importants au niveau marin de Madagascar.

Grâce à trois entités institutionnelles, à savoir Madagascar National Park, l’Office régional du tourisme à Nosy Be et la commune urbaine de Nosy Be, le site est protégé en sa qualité d’aire marine et côtière. Les activités de pêche y sont prohibées et les seuls habitants de la petite île sont les lémuriens, qui parfois viennent gambader sur la plage lorsqu’ils ne sont pas occupés à quelques importantes activités dans la forêt indigène, les chauves-souris cousettes, les lézards et les corbeaux pie.

Par conséquent, la biodiversité est d’autant plus riche sur terre que dans la mer. Entourée de récifs coralliens, les gens viennent sur l’îlot pour y faire de la plongée. Ce qui frappe le plus, ce sont les poissons multicolores visibles à moins d’un mètre de la plage. Les plus audacieux peuvent plonger jusqu’à 7 ou 20 mètres de profondeur en toute sécurité. Véritable aquarium naturel, raies, barracudas, tortues, carangues sont là pour le régal des yeux.

La plupart des touristes sont italiens, comme un peu partout sur l’île de Nosy Be. C’est donc naturellement que les guides et les cuisinières, qui organisent et préparent le pique-nique sur Tany Kely, parlent la langue des prime donne. Cerise sur le gâteau, un sentier à travers la forêt mène jusqu’à un phare centenaire, dont le seul usage est désormais de permettre aux voyageurs d’avoir une vue panoramique autour de la petite île.
 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer