Nosy Tanikely : Le paradis sous-marin
17 novembre 2016 - Escales Escales commentaires   //   3303 Views   //   N°: 82

Située à une vingtaine de minutes de la plage d’Ambatolaoka à Nosy Be, Nosy Tanikely, littéralement l’« île de la petite terre » est réputée pour ses plages de sable fin, son eau turquoise, sa faune et sa flore sous-marines inestimables.

Entouré de récifs coralliens, Nosy Tanikely porte bien son nom d’aquarium naturel. Depuis 2010, il est officiellement le parc national marin de la région de Nosy-Be. C’est une réserve protégée où résident de nombreuses espèces aquatiques comme les carangues, les poissons crocodiles, les requins léopards qui peuvent être observés entre 8 et 15 mètres de profondeur dans la partie nord de l’île. Le sud réserve également de belles découvertes comme les barracudas,

les raies pastenagues à points bleus, les espadons entre 6 et 16 mètres. Côté est, nager avec les tortues, les bancs de lutjans ou les murènes est un pur plaisir. L’île est aussi le passage quotidien des dauphins. Alex, un plongeur de passage n’en revient toujours pas : « C’était tout simplement exceptionnel, c’est la première fois que je plonge a milieu de toutes ces espèces. Le récif corallien sous l’eau turquoise illumine le fond marin d’une multitude de couleurs qui donne ce sentiment d’être au paradis ! »

Le parc est constitué de 39 hectares de zone marine où la pêche est strictement interdite. Preuve que l’engagement environnemental des entités qui gèrent l’île est total que ce soit l’Office régional du tourisme de Nosy Be, Madagascar National Park ou la commune urbaine de Nosy Be. Mais cet engagement touche également les centres de plongée comme Océane’s Dreams, le plus ancien de Nosy-Be, réputé pour ses excursions en vedette rapide et ses croisières avec plongées dans l’archipel des Radames, les îles Mitsio et Nosy Tanikely. « Nous existons depuis près de vingt-cinq ans. Nous sommes impliqués dans la protection de l’environnement. D’ailleurs au mois de juin dernier, pour la célébration de la Journée mondiale de l’océan, nous avons mobilisé les équipes pour nettoyer les plages et ramasser les déchets des fonds marins », souligne Gabriella Rahamefy, directeur marketing du centre. « Nos activités tournent autour de la plongée dans les différents sites de la région, nous souhaitons attirer l’attention de tout un chacun, pour l’instant à travers nos plongeurs, sur la nécessité de repeupler et préserver le corail pour la sauvegarde de l’écosystème sous-marin. »

© Photos : Oceane’s Dream

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer