Nosy Be: Un désir d’îles
10 novembre 2012 - Escales commentaires   //   1343 Views   //   N°: 34

Si Nosy Be est une île dans l’île, c’est aussi une pépinière de petites îles coralliennes délicatement lovées au coeur de l’océan. Nosy Tanikely, Nosy Komba, Nosy Sakatia, Nosy Iranja… elles sont racontées dans « N osy Be, histoire d’îles », un documentaire de 52 mn diffusé par Carambole.

Nosy Be, histoire d’îles est typiquement le reportage à visionner pour mieux se préparer à la rencontre de celle qu’on surnomme la Perle de l’océan Indien, l’Ile aux Parfums ou encore la Grande Ile. Nosy Be est l’île touristique par excellence. Située au nord-ouest de Madagascar, au large de la baie d’Ampasidanva, elle dévoile ses richesses naturelles, son authentique art de vivre et ses petites îles coralliennes lovées en plein milieu de l’océan.

Tout cela, et plus encore, fait l’objet d’un remarquable documentaire vidéo, produit et distribué par Carambole. Arrivés sur la Grande Ile, les touristes se laissent enivrer par le parfum des épices, des fleurs d’ylang ylang, du café ou de la vanille qui remplissent les étals des bazars à Hell-Ville, la capitale. Une ville abritant les restaurants, les bars et les clubs branchés.

Métissée et multiculturelle, la population est pourtant à dominante Sakalava et Antakarana. Mais Nosy Be, c’est aussi une destination de fêtes avec son incontournable Festival Donia qui se déroulent depuis 16 ans. Le Festival de Rio, les danseuses en moins ! Chaque année, les artistes malgaches et de l’océan Indien s’y donnent rendez-vous pendant cinq jours pour faire battre l’île au rythme du salegy et du sega. Nosy Be, c’est aussi le moraingy, une lutte traditionnelle destinée à montrer sa force et sa virilité au cours d’incroyables duels. 

Baignée par le soleil 345 jours par an, Nosy Be est une terre de farniente et d’aventure. Autour d’elle gravitent de petites îles qui présentent chacune ses spécificités, idéales pour un petit ou long séjour. A une demi-heure de vedette au sud de la Grande Ile, Nosy Tanikely est prêt à recevoir tous les amateurs de plongée. Ses eaux transparentes et peu profondes sont l’habitat naturel des coraux multicolores, des tortues de mer, des poissonslunes et des hippocampes.

A vos masques, prêts, partez ! Proche de Hell-Ville, Nosy Komba est réputée pour être le refuge des lémuriens, heureusement fady (tabous) et donc protégés des chasseurs. Donnez-leur une banane et vous aurez droit à une photo… Au détour des marchés, vous pourrez acheter les broderies et les sculptures locales. Plus à l’ouest voici Nosy Sakatia, à cinq minutes en bateau ou pirogue.

Les amoureux de la nature y feront de belles rencontres avec les caméléons, les chauves-souris et les orchidées sauvages. Magnifique petite terre en forme de T, Nosy Iranja, à une heure en bateau au sud de Nosy Be est surnommée l’Ile aux Tortues et on en devine facilement la raison. Ces placides reptiles profitent de la nuit pour y enfouir leurs oeufs. Mais l’île est aussi un excellent site pour le windsurf ou le ski nautique.

Pour parfaire ce séjour à Nosy Be, une croisière en boutre ne sera pas de refus. Il est possible de louer ce voilier traditionnel qui navigue sur les mers malgaches depuis près de mille ans. Il vous fera découvrir les secrets des îles Radama ou l’archipel des Mitsio à 55 km au nord de Nosy Be. Que d’îles, que d’îles

Texte et photos : Richard Bohan

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer