Nosy Be Trail
1 mai 2014 - Sports commentaires   //   1889 Views   //   N°: 52

Une première très courue

Soixante kilomètres, soixante participants. Pour ce premier Nosy Be Trail, organisé le 9 mars dernier dans l’île aux parfums, la foulée malgache a de nouveau survolé la course, en raflant les premières places.

Le dimanche 9 mars, une soixantaine de participants à la foulée sportive prennent le départ pour le premier grand trail de Nosy Be. Des coureurs de Diego, Tana mais aussi de Mayotte et de la Réunion viennent  relever le défi des 60 kilomètres et 2 400 mètres de dénivelé au cœur de l’île aux parfums. Le départ est donné aux aurores, au  Royal Beach de Madirokely. Il conduit les coureurs sur la route de Dzamandzar, vers le nord, puis les fait disparaître dans les méandres des pistes et chemins balisés, dont certains ont été créés pour l’occasion, Après avoir enchaîné les traversées de rivières, les chemins de crête aux vues panoramiques et les contours des lacs, ils  accèdent  à l’ultime grande ascension du Mont Passot  à 320 mètres, avant la dernière partie du parcours.

Pour les coureurs malgaches, c’est à nouveau l’occasion de montrer leurs capacités à défier les quelques   « pointures » venues de l’extérieur, en remportant les premières places. William de Tana va ainsi « avaler » les 60 kilomètres en seulement  5h18′, suivi de très près par Limbiraza Patrick et  Randrianel,  tous deux sponsorisés par la MakiRun qu’ils avaient remporté  à Nosy Komba en septembre dernier. Chez les femmes, Diego est à l’honneur, les performances sont aussi remarquables. La première, Rabianty, est  arrivée 19e en  moins de 7h30′. A la 26e et 27e position, Madignijoro  Olivia  et Rasoa n’ont mis que 8 heures et quelques minutes.

Jean-Marie Duval, l’organisateur de l’événement, n’en est pas à ses débuts en matière de courses dans l’océan Indien. Ce Vosgien, animateur de moyenne montagne, débarque dans les années 90 à la Réunion et créé RandoRun :  il élargit peu à peu son terrain de jeu  vers Madagascar, séduit par la beauté du caillou rouge, en y organisant le Malagasy VTT, l’Isalo Raid ou encore le Marathon de Diego. Actuellement basé à Diego, il développe les parcours en privilégiant toujours la beauté des sites : allier effort et réconfort, en d’autres termes !

De nombreux sponsors locaux ont joué le jeu et accompagné des coureurs, donnant ainsi à ce premier Nosy Be Trail  un côté solidaire. Souhaitons que cet événement fédérateur devienne un rendez vous régulier pour les amateurs de sport et qu’il provoque encore localement de nombreuses  adhésions.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer