Ninah RATSIRARSON
1 mars 2013 - ÉcoNo Comment   //   3872 Views   //   N°: 39

La gérante de l’écolodge d’Ankarafantsika, composé d’un camping et du restaurant Pygargue au coeur de la forêt d’un exceptionnel parc national, n’a cessé de rebondir et de saisir des opportunités d’affaires…

«C’est comme ça à Madagascar. Une crise peut anéantir du jour au lendemain une belle affaire. Il faut toujours savoir saisir des occasions. » Prendre des risques, Ninah sait ce que cela veut dire. 

En 1997 alors qu’elle est employée d’un grand projet financé par la Banque mondiale, elle demande le non-renouvellement de son contrat pour créer une société de BTP. Elle arrive à convaincre son mari d’investir dans cette nouvelle activité.

Dotée d’une maîtrise en socio-économie, Ninah a immédiatement rejoint le site d’Ankarafantsika avec pour mission première de sensibiliser les populations riveraines. 

Les cinq années passées sur ce site lui ont conféré un atout majeur lors de l’appel d’offres de mise en concession des installations de restauration et d’hébergement.

« Depuis mai 2012, j’assure la gérance de cet écolodge avec des résultats en fin d’année qui ont dépassé mes espérances. » Ninah avait préalablement créé à Mahajanga un centre de formation professionnelle en art culinaire. Ninah travaille actuellement sur un ambitieux projet hôtelier.

« L’objectif est d’attirer dans notre parc les vacanciers nationaux qui se rendent à Mahajanga. Il est désolant de voir si peu de Malgaches prêts à admirer ce qui constitue l’un des plus beaux attraits de notre patrimoine national… »

Texte et photo : #RichardBohan

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]