Mr Sayda : « Je n’ai pas l’habitude de mâcher mes mots »
12 juillet 2017 - CulturesNo Comment   //   5358 Views   //   N°: 90

Ambianceur, grand « lover » et poète, Andrianifahanana Miandravola Rojotiana, alias Mr Sayda, est un jeune chanteur aux talents multiples. Avec son premier opus « Zava Misié » (Réalités) sorti en 2016 et des titres comme « Sakakely » (Chaton) ou « Sipa Malama » (Fille frivole), ce « Misié » est bien parti pour durer sur la scène musicale !

Du haut de ses 26 ans, Mr Sayda se revendique « lyriciste ». Issu d’une famille d’écrivain, il y a puisé son amour pour la poésie. « Mon grand-père, Razafintsalama Jean Fidèle, était poète. Avant de me tourner vers la musique, j’écrivais des sonnets. » Ce n’est qu’après avoir découvert le rap en 2005 qu’il décide de composer ses propres chansons. « J’ai fusionné le rap et le roots pour embellir mes poèmes ». Le titre Sipa Malama, sorti en 2014, a signé la consécration de cet artiste. Dès sa sortie, ce single a fait le buzz sur la toile et suscité la polémique.

Dans cette chanson aux paroles jugées trop crues, le chanteur ne mâche pas ses mots envers les femmes. Alors Sayda, une petite dent contre la gent féminine ? Et bien non ! « Mon franc parler est ma marque de fabrique. Quand je compose, je fais du freestyle. Cela me rend libre de m’exprimer, d’où l’aspect brut de mes paroles. Mais je n’ai aucun problème avec les femmes, au contraire. » Voilà qui est dit ! En étant attentif aux textes de cet artiste, on découvre au contraire un grand sentimental. « Je suis fasciné par l’univers de la femme. C’est pour cela que j’en parle souvent dans mes chansons. Je suis très tendre quand je parle de la beauté féminine. La chanson Tena tiako ianareo ry vehivavy (Chères femmes, je vous aime) est une déclaration d’amour. Mais dans certains de mes titres comme Mody Virijiny (Fausse Vierge), je pointe du doigt toutes leurs imperfections ».

Mr Sayda se place en « observateur de la société ». Dans sa musique il traite de sujets sociaux. « Je ne me définis pas comme un chanteur engagé, mais je parle des choses que je vois dans la vie en général. A travers mon art, je fais une action citoyenne. Je veux éveiller les consciences face à la misère ou aux choses qui me touchent dans notre société ». En terme de textes, il se dit admiratif des œuvres d’Akash, Kerry James et Youssoupha. Ces références lui ont permis de créer un style musical qui lui est propre avec un mix de rap, de roots, de ragga et de vazo miteny (chansons à texte).

2017 sera l’année du changement pour Mr Sayda. « J’envisage de sortir de ma zone de confort. Je vais multiplier les collaborations avec des artistes qui ne baignent pas dans le même univers musical que moi. Je prévois un featuring avec Samoela. Cela ne pourra qu’enrichir mes compositions. » Au mois de mai, il prévoit de faire une tournée dans toute la région Itasy. Alors préparez-vous parce que la machine Sayda n’est pas prête de s’arrêter. Alefaso Sayda !

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]