Moyen-Ouest
15 octobre 2014 - EscalesNo Comment   //   2118 Views   //   N°: 57

Vakinakaratra « solidaire » et Menabe « nature »

Le positionnement touristique « aventure et découverte » de la destination Madagascar favorise la création de circuits. Les Offices régionaux du tourisme (ORT) du Vakinakaratra (Antsirabe) et du Menabe (Morondava) l’ont bien compris et collaborent afin de favoriser la promotion du Moyen-Ouest qui dispose d’attraits exceptionnels.

L’atout majeur de ces circuits « nature et solidaire » est de proposer, notamment dans le Menabe, une grande variété de sites naturels et d’occasions de les aborder. Quant au Vakinakaratra (voir no comment n° 56), il offre des opportunités incomparables d’entrer en contact avec la population malgache. Idéal de débuter un séjour à Madagascar en s’imprégnant des réalités du pays avant, par exemple, d’embarquer pour une authentique croisière fluviale. Au fil de l’eau, on découvre des paysages somptueux ainsi qu’une faune et flore très diversifiée. L’arrivée du chaland provoque régulièrement l’envol de colonies entières de canards à bosses auxquels se mêlent hérons et ibis. Le soir, les bivouacs s’effectuent sous tente sur les bancs de sable qui ourlent les rives du fleuve. Ambiance « feux de camp » auxquels se mêlent spontanément les habitants du village voisin.

 

La descente du fleuve se termine à Belo sur Tsiribihina et constitue, en fait, la première étape d’un périple qui conduit jusqu’aux tsingy de Bemaraha. Ce parc national géré par Madagascar National Parks (MNP) est aménagé afin de profiter pleinement des émotions suscitées par le passage dans d’étroites diaclases ou lors de traversées sur d’impressionnants ponts suspendus. Le déferlement de vagues rocheuses aux pointes acérées, érodées depuis des millions d’années par la pluie et le vent, constitue un univers « à couper le souffle ».

L’Allée des Baobabs attire encore plus de visiteurs que ces massifs. Il est vrai que ce site grandiose est très facilement accessible à quelques kilomètres de Morondava.

Au soleil couchant, tout particulièrement, l’incroyable rassemblement de grand Adansonia grandidieri procure un spectacle surréaliste. Ces géants semblent alors en conciliabule, imperturbables malgré les effusions de quelques touristes à leurs pieds.

Après tant d’émotions, l’on comprendra que les stations balnéaires de Morondava et Belo sur Mer soient appréciées. La capitale du Menabe demeure une petite bourgade, mais fort animée. Le ballet des grandes goélettes, toutes voilées déployées, qui semblent entrer au cœur de la ville, ou celui que proposent les centaines de pirogues à voile traditionnelles des pêcheurs vezo, laisse des souvenirs impérissables.

Belo sur Mer offre les charmes d’un village du bout du monde. Les amateurs de « robinsonnade » s’y sentiront comblés. Ceux qui rêvent encore de découvertes vont à la rencontre des charpentiers de marine qui, avec des outils rudimentaires, construisent des boutres de 15 mètres de longueur, ou sillonnent le parc national de Kirindy Mitea.

Le circuit Moyen-Ouest, après avoir débuté « solidaire », se termine vraiment très « nature ».

Texte et photos: #RichardBohan

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]