Mianoka Andriamandroso : « Ils sont moins sur leurs gardes »
5 mai 2015 - Portfolio commentaires   //   2152 Views   //   N°: 64

À 29 ans, Mianoka Andriamandroso espère vivre un jour de la photographie, qui n’est encore qu’une passion aujourd’hui. Elle a commencé la photographie en 2012 et touche à tous les styles mais se tourne de préférence vers les scènes de vie. « J’aime les focales fixes, elles sont discrètes et très pratiques : les gens sont moins sur leurs gardes, ils sont plus faciles à aborder. Je n’ai pas de thème de prédilection, le plus important est de transmettre une émotion et un message. » 

Dans la photographie, la vie est un réel apprentissage. Les différents échanges lui ont permis d’avoir toujours un nouveau regard sur le monde et de l’affronter de façon positive. « C’est pour cela que mes photos, je les travaille en couleurs, même si de temps à autre j’entre dans le monochrome. » Actuellement, elle évolue dans la photographie et dans l’éducation à l’image comme formatrice pour 

les jeunes enfants et donne des ateliers sur le Stenope, le Cyanotype, le lightpainting et en parallèle, intègre une équipe de photographes Bost Yuan Photography. « Reportages corporate, photographie de mariages et événements, packshot… Tout cela est important pour m’ouvrir un peu plus. »

Pêcheuse d’écrevisses 

Calme et douceurs 

Le routard 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer