Major
1 mai 2014 - Médias commentaires   //   2348 Views   //   N°: 52

« Le look qui tue »

Révélées par le tube «  Love me Boy », les reines de la pop camerounaise étaient au pays en mars dernier  pour enregistrer pour la RTA l’émission de relooking « Ess’mode par Irène Major ».  Du divertissement élégant et sans prétention,  à leur image.

Pourquoi une émission de téléréalité à Madagascar ?

Elsa : D’abord, on connaît bien ce pays, c’est toujours un plaisir d’y venir. Quand la RTA nous a proposé cette émission de relooking, l’idée nous a semblé intéressante et tout à fait dans nos cordes. Personnellement, j’ai participé à l’Île de la Tentation, en France, je sais comment ça se passe sur un plateau. Irène, comme mannequin et comme ancienne Miss Cameroun, est très pointue sur  tout ce qui touche à la mode.  Elle est aussi apparue dans le James Bond Die Another Day aux côtés de Pierce Brosnan et Halle Berry… autan dire que pour le maintien, elle assure un maximum. D’ailleurs, c’est elle la vedette ! (rires).

Irène : L’émission porte mon nom, mais on se complète, comme dans tout ce que l’on fait. Dans Ess’Mode par Irène Major, on doit  accompagner 12 femmes disons ordinaire, des femmes au foyer, des étudiantes, pour un relooking de la dernière chance.  On a 12 jours pour les transformer, pour les coacher physiquement et psychologiquement. Elles arrivent mal coiffées, mal maquillées et repartent comme des princesses. Le look qui tue !

La cause des femmes ne vous laisse pas indifférentes…

Irène : On n’est pas féministes, on a juste envie de défendre nos soeurs quand on a l’occasion de le faire. Pour la Journée mondiale de la femme, nous avons visité le SPDTS (Syndicat des professionnels diplômés en travail social) présidé par Norotiana Jeannoda. Ils font un travail formidable, ils  accueillent les travailleuses malgaches qui ont été abusées au Liban ou au Koweït. On se sent solidaires.

La musique était un peu en retrait durant ce séjour…

Elsa : On a quand même fait  un concert au Dôme RTA dans le cadre de l’émission The One. De toutes façons, cinéma, musique ou mode, tous ces domaines se complètent. C’est du spectacle,  de l’animation au sens large. C’est pour cela qu’on préfère se présenter comme des entertainers plutôt que comme des chanteuses. Musicalement, on est plutôt orientées pop, mais récemment on a enregistré Competition, une chanson plus hip-hop et dancehall.

Des projets artistiques avec Mada ?

Irène : On envisage  d’enregistrer avec  un artiste de R’n’B malgache, on le fera dès qu’on reviendra, c’est promis.  On aimerait profiter  un peu plus du pays, s’amuser, essayer toute la bonne bouffe malgache. On a quand même trouvé le temps de tourner quelques images d’ici pour un futur clip. Côté ambiances, le Cameroun et Madagascar s’harmonisent très bien, on a la musique inscrite dans nos gènes.

Pourquoi Major ?

Elsa : Notre papa a passé sa vie dans l’armée, c’est une façon de lui rendre hommage.

Propos recueillis par #JoroAndrianasolo

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer