Lova Santatra
17 octobre 2014 - Styliste commentaires   //   2895 Views   //   N°: 57

Précieux amalgame

Artiste dans l’âme, Lova Santatra s’est déjà fait un nom en poésie et dans le monde du stylisme malgache. Chaque collection lui permet de mettre en avant les matières malgaches – cornes de zébu, coquillages ou noix de coco – avec son style amalgamé. Amalgam est d’ailleurs sa marque de fabrique.

Amoureuse des mots, Lova Santatra, Lovatiana Andriamaherinirina de son vrai nom, est également une passionnée de mode. Elle troque souvent sa plume pour les aiguilles, et le résultat reste le même : des vêtements empreints de poésie. Elle s’est fait connaître dans l’univers de la mode en 2008 avec un premier défilé au Cercle germano-malgache à Analakely intitulé Amalgam où tout se mélange et se complète : poésie, danse et mode. « J’aime cette idée de mélanger les choses que ce soit dans les matières ou dans les concepts. La plupart de mes défilés ressemblent à des comédies musicales. C’est vraiment la rencontre de l’art », souligne la styliste.

Toujours dans cette optique de fusion, elle n’hésite pas à combiner les matières locales dans ses collections comme les cornes de zébu, les noix de coco, les coquillages, le coton, le lin, la soie et les tissus imprimés. « Ce sont des matières faciles à travailler et qui intéressent beaucoup les étrangers. C’est rare de voir les cornes de zébus sur un vêtement. Pour ma part, je les intègre dans les vêtements, je les utilise brut ou en accessoires. »  Dans chacune de ses collections, Lova Santatra veut faire transparaître l’esprit malgache, raison pour laquelle elle opte parfois pour les broderies. « Je m’inspire des vêtements de la vie quotidienne en apportant cette touche d’authenticité qui me permet de me différencier des autres. C’est en quelque sorte ma signature. »

Professionnelle, Lova Santatra assure que ses œuvres répondent aux exigences de la profession et du marché internationale. Touche-à-tout, elle aime diversifier ses produits en confectionnant notamment des nappes de tables, des tabliers de cuisine, des t-shirts brodés, des sachets à tisane… « J’ai envie de me perfectionner en élaborant des modèles et des prototypes de vêtements fabriqués à l’unité ou en série. » Comme Amalgam est devenue une marque à part entière, Lova Santatra est en train de préparer la cinquième édition pour la fin de cette année.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer