L’Île aux enfants : Une école pour la vie
22 janvier 2012 - AssociationsNo Comment   //   1888 Views   //   N°: 24

C’est dans le quartier d’Anosibe, à Ivolaniray, que l’association l’Île aux enfants a choisi de construire son école pour une éducation solidaire. Un quartier où les trois quarts des enfants de moins de 12 ans ne sont pas scolarisés…

Le projet de créer une école à Ivolaniray est né d’une idée de Dieudonnée Rakotondravola, qui était enseignant aux Comores et à Mayotte. Originaire du quartier d’Anosibe, il avait toujours voulu y construire une école pour les enfants nécessiteux, un rêve qu’il n’a jamais pu réaliser car il est décédé en juillet 2008. En hommage à son père, Andry Rakotondravola décide alors de concrétiser le projet. C’est ainsi qu’il rencontre Éric Hanron, l’actuel président de l’Île aux enfants. Ce jeune instituteur qui multiplie depuis onze ans les missions entre Mayotte et Madagascar a lui-même à coeur de monter une école associative sur la grande île. « Andry avait les locaux, mais ce n’est pas un professionnel de l’éducation, contrairement à moi qui suis en mesure d’apporter la méthode. Notre collaboration a abouti à la création de l’Île aux enfants et à son projet d’éducation solidaire », explique Éric Hanron.

L’école, qui devrait être opérationnelle pour juin 2012, le temps de travaux d’aménagement nécessaires, sera composée de deux grands bâtiments : l’un accueillera six classes d’une capacité de 34 élèves chacune, l’autre une salle dévolue à l’informatique, une bibliothèque,

une salle de réunion, le secrétariat et une infirmerie. Les enfants y suivront un programme normal, semblable à celui des écoles primaires publiques (EPP), ce qui est presque un luxe dans un quartier où 78 % des enfants de moins de douze ans ne sont pas scolarisés. Une seule EPP est en fonctionnement, mais largement en sureffectifs avec 2 100 élèves inscrits et des rotations de 60 élèves par classe… La création de cette école associative a également pour objectif de créer un pôle de développement durable au niveau du quartier, avec la mise en oeuvre de campagnes sanitaires. Partenaire d’associations françaises comme Écoles 101 à Mayotte ou Éduc Mada Marmailles à la Réunion, L’Île aux enfants est également soutenue à Madagascar par la Cisco, la Fondation Orange et l’Alliance française de Tananarive. La recherche de financements est toujours sa priorité pour terminer les travaux et rendre le projet pérenne. « La chanteuse Eusebia Fatoma, une des filles de Jaojoby, a bien voulu être la marraine de l’école. Nous avons également mis en place un système de parrainages sur notre site pour que les entreprises, les associations, les partenaires institutionnels ou encore les particuliers puissent parrainer un ou plusieurs enfants durant une année scolaire sur la base de cotisations mensuelles », précise Éric Hanron. Pour mieux faire connaître l’association, d’autres projets sont en cours dont la réalisation de spots de sensibilisation…

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]