Le portrait Chinois de Thomas Auvin
6 septembre 2016 - Couv byNo Comment   //   1905 Views   //   N°: 80

Plus parlant qu’un CV, moins aride qu’une bio, le portrait chinois s’installe dans no comment®. Le designer graphique Thomas Auvin, illustrateur de notre couv’, répond du tac au tac.

Si j’étais un objet, je serais…
Un carnet à dessin. Ça peut sauver la mise pour s’occuper quand on attend un plat qui n’arrive pas au restaurant.

Si j’étais un animal, je serais…
Un dauphin, ils peuvent dormir tout en continuant à nager et être conscient.

Si j’étais une saison, je serais…
Le printemps. Qui a envie d’avoir trop chaud en été ou trop froid en hiver ?

Si j’étais un plat, je serais…
Un taboulé, idéal pour agrémenter un pique-nique entre amis.

Si j’étais une chanson, je serais…
My song de Labbi Siffre. Une des plus belles chansons soul que je connaisse, mais ça reste un morceau peu connu du grand public.

Si j’étais un personnage de fiction, je serais…
Major Lazer, à la fois un super-héros jamaïcain et l’un des meilleurs concepts musicaux de ces dernières années.

Si j’étais un film, je serais…
Brain Dead de Peter Jackson, le film d’horreur le plus cool du monde et malgré son petit budget, il y a au moins une bonne idée toutes les 30 secondes.

Si j’étais un dessin animé, je serais…
« Le roi et l’oiseau » de Paul Grimault. Il a nourri mon imaginaire lorsque j’étais enfant et m’a fait comprendre qu’il y avait une alternative aux films de Walt Disney.

Si j’étais une arme, je serais…
Un gaz hilarant, vaut mieux mourir de rire que de se prendre une décharge de plombs.

Propos recueillis par #AinaZoRaberanto

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]