Le portrait chinois de Sylvain Subervie
5 août 2014 - Couv byNo Comment   //   1774 Views   //   N°: 55

Plus parlant qu’un CV, moins aride qu’une bio, le portrait chinois s’installe dans no comment®. Le sculpteur Sylvain Subervie, illustrateur de notre couv’, répond du tac au tac. Et comme à son habitude, il voit grand. 

 

Si j’étais un objet…
Je serais un bateau pour ses formes organiques.

Si j’étais un animal…
Le lion pour sa puissance.

Si j’étais un élément…
L’eau, la fluidité silencieuse et l’apesanteur.

Si j’étais un végétal…
Le chêne, puissance et tranquillité.

Si j’étais un fruit…
La framboise, douceur et goût.

Si j’étais un climat…
Tropical, on sort les maillots de bain et les T-shirts.

Si j’étais un plat…
Un tartare, frais, cru et bon.

Si j’étais une chanson…
Imagine de John Lennon, un hymne à la tolérance.

Si j’étais un personnage de fiction…
Tintin, ludique, frais et en même temps intelligent.

Si j’étais un dessin animé…
Blanche Neige, parce que ça fait rêver enfants et parents.

Si j’étais une arme…
Un couteau, utile en toutes circonstances.

Si j’étais un endroit…
Le désert parce qu’il y a de la perspective…

Si j’étais un personnage historique…
Vercingétorix, il illustre mon idée du vrai guerrier.

Si j’étais une invention géniale…
Le fax, parce que c’est la révolution de la communication avec un bout de papier.

Si j’étais un loisir…
Le modélisme qui demande de la concentration.

Si j’étais une planète…
Le soleil, source de lumière, de feu et de vie.

Si j’étais un vêtement…
Une veste, c’est chic et choc

Si j’étais un véhicule…
Une Ferrari, vitesse garantie.

Si j’étais un pays imaginaire…
Le paradis, parce qu’au paradis tout le monde s’aime.

Si j’étais un bruit…
Un bouchon de champagne, annonciateur de fêtes…

Recueillis par Aina Zo Raberanto

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]