Le portrait chinois de Maxence Bigey
2 juillet 2014 - Couv byNo Comment   //   2471 Views   //   N°: 54

Plus parlant qu’un CV, moins aride qu’une bio, le portrait chinois s’installe dans no comment®. Maxence Bigey, illustrateur de notre couv’, répond du tac au tac. 

 

Si j’étais un objet…
Je serais une valise, l’accessoire du voyage.

Si j’étais un animal…
Un chat pour ronronner quand je suis bien.

Si j’étais un plat…
Un romazava anamalao pour continuer à titiller les papilles après le repas.

Si j’étais une chanson…
J’aurais voulu être un artiiiiiiste !

Si j’étais un personnage de fiction…
L’homme invisible pour observer la condition humaine

Si j’étais une arme…
Je serais une caresse…

Si j’étais un endroit…
Je serais à… l’envers.

Si j’étais une invention géniale…
Le télétransporteur.

Si j’étais un bruit…
Le crépitement du Coca sur les glaçons qui précède l’apaisement de la soif.

Si j’étais un pays imaginaire…
Madagascar où l’intérêt général serait la priorité de chacun.

 

Maxence Bigey : 032 05 070 00

Recueillis par Aina Zo Raberanto

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]