Le portrait chinois de Isaac Azaly
12 septembre 2012 - Couv byNo Comment   //   1695 Views   //   N°: 32

Plus parlant qu’un CV, moins aride qu’une bio, le portrait chinois s’installe dans no comment®. Isaac Azaly, peintre « soul » et illustrateur de notre couv’, répond du tac au tac… 

Si j’étais un objet…
Je serais une montre, la meilleure forme de dictature jamais créée.

Si j’étais une saison…
L’automne, saison douce et mélancolique comme le craquement d’un vieux vinyle.

Si j’étais un plat…
Le biriani, spécialité indienne, ça me rappelle ma mère où que je sois.

Si j’étais une chanson…
Streets of Sodom de Cyrius Malachi ou comment évoquer la vie et ses détours sans frioritures.

Si j’étais un film…
American History X, la violence et la raison dans un même pot.

Si j’étais un endroit…
Les falaises d’Abou Malia, pour le choc visuel et le côté reposant.

Si j’étais un personnage historique…
Fela Kuti, pour son génie musical et son courage légendaire.

Si j’étais une invention géniale…
L’allumette, quoi de plus insignifiant, mais si utile ?

Si j’étais un fruit…
La mangue, l’un des fruits de ma province de Mahajanga.

Si j’étais un bruit…
Les bulles de Tonic frais versé dans un verre.

Si j’étais une planète…
La Terre, on y cultive des humains…

Si j’étais un véhicule…
Un vélo, on n’oublie jamais comment ça fonctionne. 
 

Propos recueillis par #AinaZoRaberanto

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]