Le portrait chinois de Dofin Raf
16 octobre 2012 - Couv byNo Comment   //   1475 Views   //   N°: 33

Plus parlant qu’un CV, moins aride qu’une bio, le portrait chinois s’installe dans no comment®. Dofin Raf, peintre et illustrateur de notre couv’, répond du tac au tac…

Si j’étais un végétal…

Le baobab grand et mystérieux.

Si j’étais un bruit…

Le silence paisible et serein.

Si j’étais une couleur…

Le bleu du ciel, de l’espace infini.

Si j’étais un loisir…

Je serais le Fanorona, parce qu’on y apprend à construire.

Si j’étais un objet…

La brique, incontournable pour la construction.

Si j’étais une chanson…

Mpaka Fo (Voleur de coeur) de Ricky : elle arrache le coeur…

Si j’étais un roman…

COUV’ BY La Maison dans la dune de Maxence Van Der Meersch, tout simplement humain.

Si j’étais une légende…

Je serais Rapeto pour avoir la lune pour jouet…

Si j’étais une arme…

Je serais l’expression « je t’aime », plus puissante qu’une bombe atomique…

Si j’étais un endroit…

Le cosmos et ses milliards d’étoiles…

Si j’étais une devise…

Ny Fanahy no maha olona (c’est l’âme qui fait l’Homme).

Si j’étais une invention géniale…

Facebook, là où tout le monde est ami avec tout le monde.

Si j’étais un plat…

Le vary soa, délicieux et populaire.

Si j’étais un vêtement…

Le jean indémodable.

Si j’étais une pièce… 

Le lit où l’on se repose.

Propos recueillis par Aina Zo Raberanto

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]