Le Louchébem: Faut que ça se saigne!
5 mai 2013 - SortiesNo Comment   //   1878 Views   //   N°: 40

La côte de zébu, vous l’aimez saignante ou à point ? Chez Le Louchébem, elle est servie dans la grande tradition des bistrots à viande de Paris. Entre autres délices viandesques, car ici tout est placé sous le signe de la « dive » barbaque !

En verlan, louchébem (ou loucherbem) désigne l’argot des bouchers tel qu’il se pratique à Paris et à Lyon depuis le XIXe siècle, une tradition qui remonterait en fait au Moyen-Age. C’est également le nom de « bistrots à viande » bien connus du quartier de l’ancien marché des Halles, à Paris, là où règnent sans partage la côte de boeuf grand style, les tripes canailles, l’andouillette Bobosse.

C’est dire que l’établissement du même nom qui a ouvert ses portes en mars dans le quartier d’Androhibe annonce clairement la couleur : rouge sang, car ici il ne sera question que de « barbaque », et de la meilleure ! Quartier tranquille, enseigne discrète, Stéphane Passalia, le propriétaire, mise d’abord sur la qualité de ses menus pour faire du Louchébem le nouveau lieu incontournable de la gastronomie « viandesque ». 

Végétarien, passe ton chemin ! « On nous connaît surtout par le bouche à oreille, pas par la pub. Nous ne sommes pas encore au stade où nos 50 places sont prises tous les jours, mais après deux mois d’ouverture, nous constatons que les gens reviennent et c’est très encourageant », relève-t-il. 

Et pour cause, ici la protéine animale est omniprésente (sauf celle du porc) et servie à toutes les sauces. Pour une carte appelée à changer tous les six mois, garantit Stéphane Passalia. 

Déjà propriétaire de deux enseignes, le restaurant La Divina à Analamahitsy et Divagel, une cuisine centrale proposant notamment des pizzas, il ajoute donc la viande à ses activités. « J’ai senti une véritable attente de mes clients en ce sens », confie-t-il. Entrecôte, bavette, il n’y a qu’à demander. 

Cuites, à point, saignantes, à vous de voir ! Tous les produits servis sont fabriqués localement, avec un rapport qualité-prix très intéressant pour la formule entrée/plat de résistance/ dessert. À noter que le pain, les pâtisseries et les glaces sont faits maison, ce qui est un plus tout à fait appréciable. Le Louchébem devrait bientôt proposer petit-déjeuner et brunch à sa clientèle.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]