Le Airtel Phone au banc d’essai
10 avril 2015 - High Tech commentaires   //   2464 Views   //   N°: 63

Pensé comme le smartphone de moyenne gamme adapté aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers, notamment les jeunes, le Airtel Phone mise sur son côté très accessible, avec évidemment toutes sortes de facilités en terme de connexion et de crédit téléphone.

Sous le capot

Écran : 3.5”
Dimensions: 114 x 60,5 x 12,8 mm
Réseau: 3G
Processeur: Qualcomm Chipset, 1.2GHz Dual Core Processor
Système d’exploitation : Android Kitkat 4.4
Appareil photo : 2MP + caméra frontale
Batterie: 1300 mAh
Espace disque: 4 Go extensible jusqu’à 32 GB (carte SD)
Mémoire ram : 512 Mo

Vendu depuis le début du mois de mars, le dernier né d’Airtel est bien autre autre chose qu’un gadget maison. « C’est un téléphone totalement personnalisé Airtel. Tout y est à notre effigie, pas juste l’icône du menu ou le logo au démarrage », explique Dimby Andriamihajason, Corporate Account Executive chez Airtel. Très fourni en applications, il entend notamment faire économiser pas mal de temps et d’argent en forfait Internet ou en crédit de communication.

Simple, certes, mais le Airtel Phone dispose tout de même d’une caméra frontale proposant la détection du visage, option assez rare pour un téléphone vendu en dessous de 200 000 ariary. Qui plus est, la résolution est loin d’être mauvaise, répondant aussi bien aux exigences des professionnels que des ados très demandeurs en photos avec la mode grandissante du selfie.

Viber, Whatsapp, Facebook, Youtube, toutes ces applications sont incluses et la batterie lui permet jusqu’à 12 heures d’autonomie en communication, ce qui, là aussi, est remarquable. L’écran de 3.5″ semble aussi avoir été calculé pour la cible des jeunes. « Plus petit, cela poserait problème pour un smartphone, plus grand ce serait dangereux surtout pour les jeunes qui gardent souvent leur téléphone dans la poche arrière. » Un raccourci au menu Airtel est accessible à tout moment par un petit onglet sur le coin gauche de l’écran : « Il facilite l’entrée vers les différentes offres que nous faisons, comme les Fun All toujours très demandés. »

Le Airtel Phone est vendu sous différentes offres. En postpayé, pour un engagement de 24 mois avec le forfait minimum Must 4, on bénéficie d’1 Go (gigaoctet) de forfait Internet. Avec le Must 2 à 4, on atteint les 2 Go d’internet, voire le téléphone gratuitement si vous vous engagez pour 12 mois. Avec l’abonnement Must 1, on revient à 1 Go d’internet, avec le téléphone à 59 000 ariary. Pour ce qui est de l’offre prépayée, le téléphone coûte 189 000 ariary mais sont offerts pendant six mois : 11 minutes d’appel, 100 SMS vers Airtel et 400 Mo d’Internet par mois, à consommer dans les sept jours qui suivent.

Bref, le Airtel Phone n’a pas à rougir face au Samsung Pocket Mini, dont il se distingue principalement par le fait de ne pas proposer la double sim. Un choix qui paraît curieux, vu la tendance générale vers cette possibilité. Mais comme le rappelle Dimby Andriamihajason : « Ce téléphone est un produit original d’Airtel ». Enfin, bonne nouvelle pour les gamers, ses 512 Mo (mégaoctets) de mémoire ram suffisent à faire tourner des jeux comme Need For Speed. Bred, un smartphone qui a tout pour convaincre les ados.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer