La Verrière : Côté jardin
10 mars 2015 - Sorties commentaires   //   2571 Views   //   N°: 62

Depuis le 13 décembre, les habitués du Pavillon de l’Émyrne à Isoraka peuvent s’abriter à La Verrière, un restaurant tout en vitrage aménagé dans le jardin de l’hôtel. Un cadre très intimiste pour un service personnalisé n’excédant pas vingt couverts. 

Le Pavillon de l’Émyrne à Isoraka est ce bâtiment, à la fois patrimoine et hôtel, qui occupe un ancien collège des années trente. Depuis décembre, il a à nouveau son propre restaurant, La Verrière, un espace intime installé au coeur du jardin. À nouveau, car Le Pavillon de l’Émyrne – qui existe depuis huit ans – a déjà eu restaurant qui a fermé en 2009. Mais ce dernier était réservé à la seule clientèle de l’hôtel, beaucoup d’hommes d’affaires, alors que La Verrière est ouvert à tous. « On a rouvert un restaurant à la demande des 106 clients qui souhaitaient pouvoir manger ici au calme », explique Anne-Laure Vanier, la directrice. 

Si le quartier d’Isoraka regorge d’établissements où le bien manger et le bien boire sont de règle, bien peu offrent un cadre aussi tranquille et aussi verdoyant que La Verrière. « Je ne voulais surtout pas sacrifier le jardin, alors je n’en ai utilisé que les deux tiers pour le restaurant. » Lequel est bien une verrière, avec parois et plafond vitrés. Avec sa capacité de 20 couverts seulement, les maîtres mots ici sont proximité et service   personnalisé.   « On connaît bien nos clients, on prend le temps de discuter avec eux, contrairement aux grands restaurants où il y a toujours trop de monde. »

La nourriture se veut « simple mais bonne », plus familiale que gastronomique. Un croisement de cuisines française, italienne et malgache, allant du snack (clubs sandwichs ou pizzas) aux grillades, salades, plats mijotés (superbe romazava), foie gras, poissons et crustacés. « Le midi, nos clients ont moins d’une heure pour déjeuner. On se donne comme objectif de les servir en 10 à 15 minutes maximum, qu’ils aient le temps de bien profiter de la cuisine et du cadre. »

L’endroit est ouvert du lundi au samedi et prend les commandes jusqu’à 21 heures, de sorte à pouvoir fermer à 22 h 30 en semaine. Il est aussi possible de réserver La Verrière pour un dîner d’une vingtaine de personnes ou pour un cocktail dînatoire de 50 personnes. Comme pour l’hôtel, le restaurant entend construire sa réputation par le bouche à oreille, en misant sur la qualité du personnel. « Comme au Pavillon de l’Émyrne, on chouchoute notre personnel qui chouchoute les clients », confie Anne-Laure Vanier. L’inauguration de La Verrière n’a pas encore eu lieu, elle attendra la fin de la saison des pluies. Trois événements sont prévus à cet effet : « un pour la presse et notre clientèle tananarivienne, un pour les professionnels comme les agences et les tour-opérateurs, un pour les entreprises ».

D’autres événements thématiques sont également au programme tout au long de cette année : « L’un portera sur l’histoire de Madagascar avec des conférences. On compte aussi organiser des soirées musicales, autour du classique notamment, et on espère enfin accueillir Madajazzcar. » Bref, un lieu de vie à nul autre pareil en plein coeur de la capitale. Désormais ça se passe au jardin. 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer