« La Rizière » cultive l’excellence
3 février 2015 - Éco Société commentaires   //   2585 Views   //   N°: 61

L’École Hôtelière « La Rizière » à Fianarantsoa a vu sa première promotion de femmes-de-chambres recevoir ses diplômes en septembre 2014.
Le nouveau challenge consiste à assurer l’autofinancement de ce centre de formation remarquablement bien équipé. 

Située au pied de la Haute Ville tout en bénéficiant d’un espace paysagé de 4 hectares, La Rizière dispose d’atouts pour être capable d’assurer sa pérennité financière. « Nous travaillons avec plus d’une vingtaine d’agences de voyage qui nous adressent régulièrement des groupes. Divers organismes internationaux réservent nos installations pour des séminaires. Le restaurant, largement ouvert sur un environnement verdoyant, figure déjà parmi les tables appréciées ». Ainsi s’exprime la directrice, Tsiferana Razafindrabesa, qui met au service de cet hôtel-restaurant d’application tout son dynamisme et ses compétences acquises au Canada lors de l’obtention d’un Bachelor en administration des affaires.

La Rizière offre 10 chambres d’un excellent confort et joliment décorées, sises au sein de bâtiments d’architecture traditionnelle, et d’un restaurant d’une capacité de 30 couverts. Cet établissement d’application accueille chaque année 90 élèves au sein de trois filières : commis de cuisine, serveur barman (deux ans de formation) et femme-de-chambre-lingère une année de formation).

Fruit d’un étroit partenariat entre l’Institut européen de coopération et de développement et l’Association Saint François-Xavier dont le collège de 1 500 élèves se positionne parmi les tout premiers établissements scolaires du sud de Madagascar, La Rizière exerce ses activités dans un cadre solidaire. « Nous oeuvrons dans un esprit d’équité sociale en accueillant prioritairement des jeunes qui sont issus de milieux très modestes : 70 % des jeunes de 17 à 21 ans, souvent en situation d’échec scolaire, sont parrainés par des associations caritatives », explique la directrice qui précise que « les élèves ne paient que 25 000 Ariary par mois et la tenue professionnelle leur est offerte ».

On comprend alors que, malgré les succès de l’hôtel-restaurant d’application, la recherche de partenaires et sponsors se poursuive… Après avoir soutenu le projet depuis son origine, les hôteliers-restaurateurs fianarois récoltent aujourd’hui le résultat de leur engagement en faisant couramment appel aux services des élèves pour des extras ou des stages. « Tout le monde a pris conscience que nous participons activement à la professionnalisation du secteur hôtellerie-restauration et à l’amélioration des prestations et services dont tous les opérateurs bénéficieront », confie Tsiferana Razafindrabesa.

Il est heureux de constater que les premières diplômées n’ont eu aucun mal à trouver du travail rémunéré décemment au regard de leurs compétences, dont la rapidité et la rigueur dans l’exécution des tâches. Ne reste plus qu’à espérer que de tels modèles jalonnent, un jour, l’ensemble des régions touristiques malgaches…

La rizière
Tél : 020 75 502 15 info@lariziere.org

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer