Julie Iarisoa : Hello… Yellow
8 mars 2012 - Cultures commentaires   //   1338 Views   //   N°: 26

Méprisée ou crainte par les conservateurs de l’art, la culture populaire n’hésite plus à monter au créneau. Exemple avec « Yellow », une chorégraphie rythmique signée Julie Iarisoa qui fait entrer la danse contemporaine dans la rue.

La danseuse et chorégraphe Julie Iarisoa, de la Compagnie Anjorombala, a débuté l’année par trois représentations à Tana et Antsirabe de sa nouvelle création Yellow. Cette chorégraphie rythmique est issue de l’atelier de danse et de musique Arts pour danseurs qu’elle avait coanimé pendant une semaine à l’Institut français de Madagascar (IFM) et au Centre germano-malgache (CGM). 

« Un atelier pour danseurs, mais délibérément pluridisciplinaire puisqu’il intégrait aussi bien une initiation aux percussions que des rencontres littéraires », précise-t-elle.

Tout naturellement, elle a confié l’interprétation de la pièce à cinq de ses stagiaires : Oliva Randrianasolo, Julienne Njarasambatra, Farasoa Hyacintha Randriamanantena, Robson Razafimahavaly et Odon Rakotoarisoa. « Ils voulaient réaliser quelque chose de concret et se montrer dans d’autres disciplines que la leur, dans l’esprit de l’atelier », explique la chorégraphe. Intégrant danse, musique, rythmes et expression orale, Yellow est une interrogation sur la culture populaire contemporaine. Plus exactement sur la forte charge de séduction, de transgression et parfois de subversion qu’elle exerce sur nous. « Les conservateurs de l’art la voient comme une menace, d’autres comme du sang neuf. Nous y répondons à notre manière en l’intégrant à un spectacle de danse contemporaine ».

Sensible aux danses de la rue, Julie Iarisoa a notamment travaillé en 2002 avec le chorégraphe hip-hop Eric Mézino sur le projet franco-malgache Tany Mena – terre rouge. Après un passage à la compagnie Rary, elle crée en 2004 sa propre compagnie de danse contemporaine, Anjorombala, ouverte aux expériences scéniques les plus étonnantes, comme sa collaboration avec le danseur chorégraphe tchadien Yaya Sarria. Une des danseuses malgaches les plus demandées sur la scène internationale. Parmi ses projets immédiats, la possibilité de présenter Yellow en 2012 au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie. Quand Mada mène la danse…

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer