Opus 106 – Josiane Rabemananjara : Il pleut des cordes !
30 novembre 2017 - Cultures commentaires   //   1623 Views   //   N°: 94

En 1972, le Conservatoire d’Orléans annonce l’ouverture d’une classe de harpe. Toute jeune encore, Josiane Rabemananjara saute de joie car elle adore cet instrument. Mais sur place, c’est un professeur de guitare qu’elle rencontre. Il n’y a pas de hasard, dit-on, seulement des rendez-vous. « Une fois la guitare en main, je ne l’ai plus lâchée », confie-t-elle. Et cela dure depuis 44 ans.

© Photo : Laurent Chéron

Josiane Rabemananjara est née en France, dans une famille profondément artiste pour ne citer que la poètesse Esther Nirina, sa mère, et la pianiste Mireille Rakotomalala, sa cousine. Titulaire d’un DEM de guitare et de musique de chambre du Conservatoire d’Orléans et d’une Médaille d’Or de guitare à l’unanimité du jury du Conservatoire d’Aulnay-sous-Bois, Josiane poursuit des études supérieures privées pendant trois ans avec le guitariste brésilien Sergio Assad. Ajoutons encore à cela des masterclasses dirigées par d’illustres maîtres tels Roberto Aussel et Alvaro Pierri.

Cette formation irréprochable lui permet de remporter plusieurs compétitions, notamment le premier prix du Concours international de duo de guitare de Bubenreuth en Allemagne, celui de Montélimar en France, le 1er Prix de musique de chambre de l’UFAM et également celui de la Fondation Menuhin.

Pour notre musicienne, profondément humaine avant tout, la partage est essentiel : « La musique jouée à plusieurs correspond à mon tempérament, car j’aime être en lien, construire avec. » Josiane a donc fondé en 1987 avec le guitariste Philippe Spinosi le duo Spinosi. Ils se produisent pendant près de vingt ans à travers le monde. En 2005, avec la soprano Corinne Sertillanges, elle crée un programme autour de compositeurs espagnols et sud-américains intitulé Parfums du Sud. Et depuis cinq ans, elle fait partie du Quintette Piazz’n Co dont le répertoire est axé sur la musique d’Astor Piazzolla.

Mais Josiane n’est pas seulement une interprète de talent. L’enseignement est fondamental pour elle : « Il permet de rester en lien avec les jeunes, le public, la réalité. » Lorsqu’ on transmet, ajoute-t-elle, « on s’oblige à formuler, à tenter de comprendre l’élève, s’adapter, évoluer ». La guitariste a ainsi donné des masterclasses aux États-Unis et en Syrie au sein du Duo Spinosi. Aujourd’hui, c’est au Conservatoire d’Orléans qu’elle s’est établie. Elle codirige par ailleurs une collection de partitions de duos de guitare aux Editions Buissonnières depuis 2000.

Josiane Rabemananjara est aussi très concernée par l’éducation des enfants – notamment ceux en situation de handicap. Insatiable apprenante, elle obtient en 2007 la licence « La musique et l’enfant » de l’Université François Rabelais de Tours. Elle crée entre autres le spectacle musical Chuut ! au Grand Théâtre de la même ville.

Son concert à l’IFM pour Madagascar Mozarteum prévu au mois d’octobre a été reporté. En tous les cas, nous espérons avoir bientôt l’occasion de l’entendre dans le programme Villa-Lobos et Barrios qu’elle a préparé pour le public de Tana.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer