Jonah Ramampionona
2 novembre 2013 - Éco Métiers commentaires   //   2310 Views

n°46

Un bourreau de travail

Au pays du « mora mora », il est parfois dénoncé le manque d’implication de quelques jeunes Malgaches dans leurs activités professionnelles. Le parcours de Jonah dément ce travers.

C’est tout en exerçant divers métiers, notamment dans le domaine artistique, que Jonah Ramampionona obtient par télé-enseignement un niveau bac+2 en gestion et création d’entreprise qui sera complété par une formation à La Haye (Pays-Bas) en « tour management ».Maîtrisant l’anglais et l’italien, la voie de Jonah est alors toute tracée. En 2008 il crée Ramartour devenu un tour-opérateur réceptif renommé.Suivra la création de la Meva Guest House, chambres et table d’hôtes, qui vient d’être agrandie, puis en cette année 2013 de Agri-trans Mada, société de transport et d’importation d’intrants agricoles. « J’encadre, certes, mais délègue beaucoup même si je continue d’être proche de la production en accompagnant un groupe lors d’un circuit, par exemple. »

Ce dirigeant, consultant-formateur auprès de l’Institut national de tourisme et d’hôtellerie (INTH) et de la Gate University en technique d’accueil et de guidage, œuvre dans le domaine associatif. Ancien président de la Fédération nationale des guides, il est à l’origine du tout nouveau Groupement des jeunes opérateurs touristiques de Madagascar (GOTM).

« Le tourisme a besoin d’une plateforme intermédiaire qui a pour ambition première de professionnaliser et formaliser les plus jeunes acteurs. » Nouveau challenge pour cet entrepreneur, père de trois enfants, qui aménage actuellement une école-lodge aux portes de Mahitsy. Vous avez dit mora mora ?

Richard Bohan

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer