Jean-Pierre Lyon : Sculpteur de paysage
5 juin 2012 - Nature commentaires   //   1914 Views   //   N°: 29

À plus de 60 ans, cet ancien designer de meubles rencontre la femme de sa vie à Madagascar et dessine à main levée, à Ambatolahy, une des plus belles pépinières de l’île. De semer positif on récolte les fruits. 

Passer à plus de soixante ans de designer de meubles à Marseille, à dessinateur paysagiste à Antsirabe, est un parcours atypique et courageux. Dans les années 90, Jean-Pierre Lyon est attaqué de plein fouet par l’invasion des grandes surfaces de meubles en Europe. Il reste lucide et accepte de ne plus être à sa place en tant que designer, créateur et vendeur de meubles. « Le meuble à jeter », comme il l’appelle, « a tué à petit feu ma profession ». C’est l’époque où le consommateur préfère acheter du pas cher, voire du jetable. 

Toutes griffes dehors, le « Lyon » rebondit et tente un premier voyage à Madagascar où il se lance… dans le textile. Ce voyage commercial n’aboutira pas et la sagesse lui fera dire que « ce n’était pas ma voie ». A contrario le charme de l’île fait tilt. À Antsirabe, il acquiert quelques hectares d’un joli vallon. C’est là aussi qu’il rencontre Marie-France, un prénom prédestiné et comme une invitation à devenir la femme de sa vie. Le jeune couple sexagénaire s’évertue pendant cinq années à préparer le terrain de ce qui deviendra La Pépinière d’Ambatolahy.

Défricher, planter des coupe-vent afin de protéger la future végétation, tracer et modeler des chemins d’accès, niveler les pentes pour la circulation d’eau et le drainage… un véritable travail de fond de 60 mois avant même de démarrer l’activité. Entre-temps Marie-France s’installe comme potière, dessine de nouveaux gabarits de pots d’ornement. Le design et le raffinement deviennent le point fort de leurs cartes de visite.

Le paysagisme ne consiste pas seulement à planter de-ci de-là sur un sol. Jean Pierre Lyon va plus loin dans le conseil en préconisant un véritable travail de « sculpture de terrain ». Il s’adapte aux besoins des clients et à leurs finances en intervenant dès l’achat du terrain ou la construction de la maison. Il prévoit l’ensemble du drainage, des pentes, de l’évacuation des eaux afin de rendre le terrain viable et agréable. Artisan-sculpteur lui convient parfaitement. Mais quel est le fil conducteur entre le meuble et le paysagisme ? « Le design, répond-il. Avec toujours cette même rigueur d’esthétisme et de fonctionnalité. »

Au-delà de la somptueuse balade touristique d’Antsirabe à la pépinière, il faut s’attarder plus longuement dans leurs allées fleuries. Autour d’un petit lac artificiel, on découvre une multitude de spécimens d’arbres ornementaux de toutes tailles, du jeune plant à l’arbre adulte, agrumes, arbres fruitiers, citronniers, combavas… les parfums se mélangent au gré de la visite et l’on ne peut rester insensible à la beauté bien ordonnée. Rendre à la nature sa juste valeur. La main de l’homme expert ne fait que l’embellir. 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer