Jean-Luc Rajaona : L’AVENIR EST DANS LE BUZZ
27 août 2012 - Médias commentaires   //   2462 Views   //   N°: 31

Avec plus de dix ans d’expérience dans le développement logiciel offshore, Ingenosya est un acteur historique parmi les sociétés de services en ingénierie informatique (SSII). À l’aube de la révolution du marketing viral, elle entend bien consolider son image de société pionnière à Madagascar. Son directeur général, Jean-Luc Rajaona, nous en dit plus. 

Ingenosya a toujours joué la carte de la faible médiatisation parmi les SSII. Pourquoi cette visibilité soudaine ?
Depuis la création d’Ingenosya en 1999, par Dominique Morvan et moi-même, notre spécialité est le développement de logiciels, les systèmes d’information pour entreprises, les intranets et extranets. On a notamment fait le nouveau site de l’Office national du tourisme, opérationnel depuis mai. C’est un domaine où il n’est pas besoin de faire de vagues, il suffit d’être bon pour être connu des professionnels. Notre choix de communiquer aujourd’hui vers les particuliers est lié à la naissance de notre département marketing et à notre intérêt pour le marketing viral (ou buzz marketing) via les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Linkedin. 

De quoi s’agit-il concrètement ?
C’est une forme de bouche-à-oreille on line, une publicité interactive où le consommateur contribue à diffuser le message d’une entreprise via Internet. Sa spécificité est que les consommateurs deviennent les principaux vecteurs de communication de la marque. L’offre se diffuse alors comme un virus, d’un internaute à l’autre. Depuis le développement d’Internet et du haut débit, le potentiel de diffusion virale a connu un essor considérable, surtout avec le web 2.0 qui a fait décoller les blogs, les forums, les réseaux sociaux et les plateformes vidéo.

Quels enjeux pour Madagascar ?
Il sera bientôt incontournable pour les marques d’être présentes sur les réseaux sociaux et les réseaux professionnels. Tous les professionnels de la communication devront s’y mettre, même si actuellement on donne toujours la priorité à l’e-mailing, à savoir la diffusion d’un message sur un maximum de clients potentiels pour une propagation optimale de la publicité. Les grands enjeux du marketing viral sont entre autres l’optimisation des budgets marketing et communication, la construction d’une image de marque (et la gestion de l’e-réputation), la génération d’un trafic ciblé et la maximisation de la valeur client. Le viral ne cessera pas de se développer. Il va gagner progressivement d’autres fonctions de l’entreprise jusqu’à devenir un enjeu global.

Pour quand cette révolution ?
À l’heure actuelle, nous ne proposons pas encore de prestations en marketing viral à nos clients. Notre coeur d’activités reste le développement logiciel sur le mode offshore informatique à Madagascar. Plus précisément le développement web, multimédia et les applications mobiles. Mais s’agissant d’un enjeu considérable, il n’est pas inimaginable qu’à très court terme nous diversifions nos activités dans ce domaine d’expertise. 

Propos recueillis par #JoroAndrianasolo 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer