Intello’mémé : Le parti d’en rire
8 septembre 2016 - Médias commentaires   //   1560 Views   //   N°: 80

Lancé en 2014, « Intello’mémé » fait le plein de rire tous les jours sur une station d’abord connue pour ses formats pédagogiques. Une cure d’humour un rien potache qui permet à Radio Université Ambohitsaina de largement rebooster son audience.

Il s’en passe des drôles sur Radio Université Ambohitsaina (107 FM). Tous les jours à 8 h 50, 12 h 50 et 17 h 50, Intello’mémé (Intello qui rit) est le rendez-vous de ceux qui ont envie de passer la journée en se trouvant plus intelligents qu’ils ne l’étaient la veille. « Nous avons lancé ce format pour augmenter l’audience. Quand on parle de notre radio, on fait toujours allusion au domaine scientifique et pédagogique. Nous voulions dépasser cette image en lançant cette émission qui met en valeur l’intelligence face à la stupidité », confie Faly Rakotoarivony, le chef de la station.

Vannes, parodies, imitations, autodérision, voilà ce qui vous attend quand LezoVom, SaulyVom, BelohaVom, Mahenintsoa,Isambilo et Godar du MadComedy Club sont au « mic » d’Intello’mémé. « Toutes nos saynètes ont une morale. Les auditeurs apprennent en rigolant qu’il vaut mieux avoir de la culture générale et scientifique », précise LezoVom. Toujours à rebondir sur ce que les autres disent, avec des blagues Carambar plein les poches, les loustics du MadComedy Club abordent des sujets qui sentent bon la chose vue. « On parle de ce qu’on voit dans les taxi-be, du comportement des gens dans la rue, on parodie les célébrités. On veut mettre en scène la stupidité ambiante, c’est assez facile vu la mentalité de certains. »

Depuis 2015, grâce à ce format innovant, Radio Université Ambohitsaina connaît une réelle hausse d’audience, à telle enseigne que les responsables de l’émission ont eu l’idée de lancer un grand concours d’humour en mai dernier. « C’est un concours de sketchs ouvert à tous le étudiants de l’Université d’Antananarivo. Chaque candidat a cinq minutes pour faire son show », explique Faly Rakotoarivony. Pour cette première édition, Iarantsoa a remporté la victoire en évoquant la vie des bas quartiers. Miel, deuxième, a su mettre en avant son talent d’imitateur en se payant la tête de VIP. Gatia, bon troisième, a joué avec brio la carte de l’autodérision. Bref, une pépinière de nouveaux comiques qui n’attendent que l’opportunité d’un micro pour s’exprimer. Les organisateurs s’arriment déjà à la prochaine édition qui devrait voir lieu en novembre avec encore plus de piquant et de rire. On n’a pas fini de rigoler.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer