Ils font bouger les lignes
3 février 2015 - In & Out commentaires   //   2450 Views   //   N°: 61

Îles Vanille (Benjamina Ramanantsoa)
Présidence malgache
Après sept mois de direction sous Didier Robert, représentant de La Réunion, c’est aujourd’hui au tour de Madagascar, à travers Benjamina Ramanantsoa, ministre du Tourisme, de présider l’association des Îles Vanille. L’objectif de cette association est de mutualiser les atouts de l’ensemble des îles de la région océan Indien pour la promotion du tourisme. Durant son nouveau mandat, Benjamina Ramanantsoa prévoit de se concentrer sur l’optimisation des ressources  

disponibles à partir d’un bilan non exhaustif des réalisations en cours. Cet échange sera bénéfique car il sera basé sur le développement du tourisme régional.

Jirama (Nestor Razafindroriaka)
Nouvelle direction contre le délestage
Nestor Razafindroriaka est le nouveau directeur général de la société d’État Jirama. Ancien directeur régional de la Jirama de Toliara et ancien ministre de l’Énergie de la Transition, il succède ainsi à Désiré Rasidy qui était à la tête de la société depuis de nombreuses années. Nestor Razafindroriaka avance que la priorité pour la Jirama est de trouver rapidement une solution pour enrayer le délestage dans l’ensemble de la Grande île. Pour l’heure, la situation demeure un casse-tête pour les autorités de tutelle. En attendant que les énergies  

renouvelables soient opérationnelles, la situation risque de se corser, d’autant que la société accuse des ventes à perte depuis déjà plusieurs années.

Fihary (Orlando Robimanana)
Appel aux ménages et aux PME
Le Trésor public lance à partir de ce mois de janvier, les bons du Trésor Fihary qui s’adressent essentiellement aux ménages et aux PME. Selon les explications du directeur général de cette institution, Orlando Robimanana, « Cette solution d’épargne est la plus intéressante sur le marché. Les taux d’intérêt varient avec la maturité de la souscription. Si cette dernière est limitée à un an, le taux est à 9,1 7 %, alors qu’il est de 9,94 % pour deux ans et de 10,7 % pour trois ans. »

Sucoma (Zhou Jiaping)
Deux mille employés sur le carreau
La Sucrerie complant de Madagascar (Sucoma) de Morondava risque de ne pas se relever de sa chute. Vers la mi-décembre 2014, cette société dirigée par des ressortissants chinois a été victime de vandalisme aggravé. Effectivement, depuis que la revendication syndicale a tourné au vinaigre, le site industriel a été pillé, mettant ainsi au chômage près de 2 000 personnes. Zhou Jiaping, porte-parole de la Sucoma, explique que « face à cette situation catastrophique, depuis le 1er janvier, les responsables de la Sucoma ont déposé une lettre auprès du gouvernement pour suspendre le 

paiement des frais de location-gérance ». Les ressortissants chinois sont locataires des terrains et de l’usine de la Siranala, une société d’État. La reprise des activités ne se fera pas de sitôt puisqu’à ce jour, le bilan technique n’a pas encore été réalisé. De leur côté, les responsables de la Sucoma attendent que l’État les rassure quant à la sécurisation de leurs investissements. 

Pages réalisées par #Tsinjo

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer