Herman : « On n’est pas que des belles gueules ! »
5 mai 2015 - By night commentaires   //   3098 Views   //   N°: 64

Anges de la nuit, les Ginger boyz animent depuis deux ans les enterrements de vie de jeune fille et les soirées privées de la capitale. Belles gueules et gros biscottos, tout ce qu’il faut pour se faire remarquer, nous explique Herman, le leader. 

Pourquoi les Ginger Boyz ?
J’ai eu l’idée de ce boys band à cinq il y a longtemps, mais on a vraiment commencé à tourner en mai 2012. L’idée de base était de mettre en commun nos potentiels respectifs pour toutes sortes d’animations et spectacles. ​On n’est pas que des muscles et des belles gueules, on sait aussi être drôles et avoir de l’esprit ! Notre référence, bien sûr, c’est les Chippendales, mais pas que ! 

Quelles sont vos activités ?
Elles sont multiples, nous couvrons tout ce qui est événementiel. Cela va des enterrements de vie de jeunes filles aux soirées privées, mais 

aussi à des participations à des clips, à des publicités ou à des défilés. Notre capital, c’est notre physique. Ce qui nous différencie des autres, c’est qu’on pratique régulièrement la gymnastique, on est tous passionnés de culturisme. 

Vos projets ?
Nous allons organiser un événement grandiose vers le mois de décembre pour fêter dignement notre cinquième année d’existence. Diverses activités seront présentées au public qui pourra ainsi se rendre compte de l’étendue de nos talents. Il y aura notamment un défilé de mode exceptionnel sur Tana avec de jeunes mannequins recrutés dans l’ensemble de l’île. 

Propos recueillis par #MoussafiriMourchidi

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer