Hanta Ramakavelo Châteaux : L’éducation en fer de lance
13 mars 2013 - Éco SociétéNo Comment   //   6150 Views   //   N°: 38

De ses vingt années passées en France pour ses études en marketing et une carrière dans les centres d’appel, Hanta Ramakavelo Châteaux retient une leçon : « Il faut savoir écouter avant de communiquer ».

À la suite d’un événement qui aura bouleversé le cours d’une vie tranquille, Hanta éprouve l’ardent désir de revenir à Madagascar pour contribuer à son développement. Après une formation dispensée à des artisans, elle perçoit les raisons pour lesquelles ces petits entrepreneurs ne peuvent, bien souvent, guère évoluer.

Ainsi va se créer I-madagascar qui conjugue la commercialisation équitable de produits artisanaux via internet et l’accompagnement des artisans, que ce soit d’un point de vue technique ou marketing, mais aussi de leur épanouissement personnel. I-madagascar qui a été récemment primé dans le cadre d’un « concours CAP Export » par la Chambre de commerce et d’industrie France-Madagascar allie démarche commerciale et engagement social.

Une partie des bénéfices est également reversée à l’association La maison d’Aina à Ambatolampy qui accompagne familles et enfants déshérités sous la

direction du mari de Hanta. « Je redonne confiance à une personne, de l’ambition à un entrepreneur afin que tous deviennent des citoyens dignes de ce nom. Là se situe l’avenir du pays. » Éducation par le chant ou par des poèmes, tous les moyens sont bons aux yeux de Hanta afin de conscientiser jusqu’aux plus modestes acteurs économiques malgaches.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]