Guy Tam Hyock
15 novembre 2014 - Nature commentaires   //   1966 Views   //   N°: 58

Au chevet des Cichlidés

  1. Depuis près de 25 ans, un aquariophile passionné par les poissons endémiques de Madagascar
  2. s’acharne à sauvegarder des espèces menacées et à les réintroduire dans leurs habitats
  3. naturels.

Guy Tam Hyock dispose, aux portes de la ville d’Andapa, de treize bassins qui abritent des

représentant de familles en voie d’extinction, notamment des Cichlidés. « Sur les 66

espèces de poissons endémiques de Madagascar à 75 % menacées, certaines étaient déjà

considérées comme éteintes. Cas du Paretroplus menarambo que nous avons pu retrouver

grâce à l’appui de chercheurs internationaux. Comme le Paratilapia sp Andapa, nous

avons pu l’élever et relâcher des milliers d’alevins dans leur milieu naturel. »

Le zoo de Denver ou bien encore celui de Toronto collaborent avec Guy Tam Hyock . « Il

existe des aquariophiles dans le monde entier très attachés aux Cichlidés malgaches qui sont

particulièrement beaux et colorés. Des trafiquants capturent de rares individus dans nos eaux

sans payer aucune redevance. Nous aurions pourtant besoin de quelques subsides pour être

plus efficaces dans la conservation. »

Le tourisme pourrait également aider l’activité piscicole. Guy Tam Hyock  possède en effet

une vaste maison d’hôtes idéalement placée à quelques kilomètres d’Andapa avec vue

imprenable sur la verdoyante cuvette rizicole et le massif du Marojejy. Pour ceux qui rêvent

de cohabiter, l’espace d’une nuit, avec quelques Cichlidés malgaches…

Texte et photos : #RichardBohan

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer