Gas’ Cuiz : Que dit le chef ?
2 mars 2015 - Médias commentaires   //   1922 Views   //   N°: 62

Gas’Cuiz est la nouvelle émission de télé diffusée depuis novembre sur Kanal Austral et Piment TV (La Réunion). Une véritable vitrine de la cuisine malgache sur la région, comme l’explique Aina Rakotonirina, son concepteur et présentateur. 

Bien qu’il ne gagne pas (encore) d’argent avec Gas’Cuiz, Aina Rakotonirina est fier d’avoir pu installer sur la région un format d’émission ne traitant que de la cuisine malgache. « Je fais visiter les établissements de l’île, je montre ce qu’ils proposent à manger, leur savoir-faire en général, pas seulement traditionnel. » Le but n’est pas d’apprendre au téléspectateur à cuisiner malgache, mais à mieux faire connaître les habitudes culinaires dans la Grande Île, « au-delà des plats archi-préparés et surfaits ». Bref, on peut s’attendre à quelques découvertes. Une formule qui a tout de suite trouvé son public : « Rien qu’après le premier mois de diffusion, beaucoup de personnes m’ont sollicité, TV Créole notamment, mais je suis lié à Kanal Austral pour une année. » Selon l’accord convenu, Aina Rakotonirina n’est pas payé en contrepartie de la diffusion régionale Gas’Cuiz, mais il a la liberté de trouver ses sponsors, hôtels et restaurants.

Lancé en novembre 2014, Gas’Cuiz est diffusé quatre fois par semaine (trois rediffusions) à raison de 15 minutes par émission. « On n’a pas forcément un chef avec une grande cuvette et ses ingrédients qui raconte comment il prépare. Des fois on va à Zaimaika, on questionne un vendeur sur ce qu’il fait à manger et on teste. On va aussi dans les gargotes et les hotely gasy. On travaille plutôt en extérieur, on privilégie le reportage et la spontanéité. »

Enfant de la télé, Aina Rakotonirina a fait ses armes dans Diako (Mon parcours) sur la RTA, émission qui retrace la success-story de personnalités locales. On l’a également vu dans Tendance New Look sur Viva. Après le lancement de Gas’ Cuiz, il se lance dans la production avec sa société Diall’O Communication. Originellement, il avait prévu de vendre Gas’Cuiz à des chaînes locales, mais il s’est vite retrouvé avec des problèmes insolubles (tarifs publicitaires élevés, faible taux de couverture, incompatibilité avec les attentes des sponsors) qui ont eu raison de sa volonté. « Kanal Austral s’est alors proposé. Je n’allais pas refuser car c’est une opportunité en or en terme d’audience, mais j’espère bien me recentrer rapidement sur Madagascar. » Canal+ serait déjà intéressé à devenir partenaire de l’émission. En attendant d’autres sponsors locaux. Mais ne dit-on pas que l’appétit vient en mangeant ? 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer