Fly B: DJ électro-éclectique!
1 mai 2013 - By night commentaires   //   1052 Views   //   N°: 40

Journaliste et photographe, c’est derrière les platines qu’il est connu sous le nom Fly B. Membre du collectif Basy Gasy, passionné de sons électro, il s’inspire autant de la musique du sud malgache que des DJ vinyles du moment.

Comment es-tu passé du journalisme au DJing ?

En fait, c’est plutôt le contraire. J’ai commencé la musique à l’âge de 10 ans avec le saxophone et le conservatoire. Le DJing est venu quand j’ai commencé à étudier le jazz, que j’adore, alors que j’avais toujours écouté du rap. C’était dans les années 90, à l’époque des grands DJ vinyles comme Kut Killer. Je les trouvais cool avec leurs scratchs. Quand j’ai eu le temps et surtout les moyens, je me suis payé mes platines qui sont malheureusement restées à Paris.

Pourquoi Fly B ?

C’est un clin d’oeil à un artiste que j’aime beaucoup, un producteur d’électro-hip hop qui s’appelle Flying Lotus. Le B, c’est une contraction de « babouche » parce que quand j’étais petit et que je faisais des bêtises, mon père sortait une babouche et me visait avec. Heureusement, j’arrivai toujours à l’esquiver (rires).

Tu te définis comme électro-éclectique…

Ce n’est pas tant l’électro que j’aime mais le son des instruments électroniques. À part le DJing, je compose des sons que je mets pendant les live. Je suis calé dans tout ce qui est rythmique, généralement basse-batterie. Au final, quand on compose, c’est la somme de tout ce qu’on écoute. J’écoute du jazz, peu de rock ou de techno, c’est trop bruyant pour moi. Et comme tous les vazaha, j’adore les rythmes du Sud malgache, le salegy, le kilalaky et le tsapiky.

Aujourd’hui, tu es le DJ du collectif Basy Gasy…

J’ai vraiment commencé à me produire il y a quatre ou cinq ans à Paris. À Mada, j’ai rencontré des gens comme Lova Zen, Zinstai, Doubl’enn. Basy Gasy est né et nous venons juste de faire la troisième édition en avril au Chill Out et au Tana Arts Café. Une première soirée sound system et une deuxième freestyle. On retrouve tous les styles que ce soit le rap classique, l’électro, la drumming base, le dub step et même du slam.

Propos recueillis par #AinaZoRaberanto

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer