Fety Gasy 2015, Lego dépoussière le bal
6 août 2015 - Cousins-cousinesNo Comment   //   3316 Views   //   N°: 67

Si l’offre culturelle est apparue moins importante que les années précédentes pour cette édition 2015 de la fête de l’Indépendance, la diaspora malgache continue à animer son Fety Gasy avec ferveur du côté de Saint-Denis. 

Le cru 2015 de Fety Gasy de La Réunion semblait être moins prometteur que les précédents. Dans le sud de l’île, à Saint-Pierre, aucun concert n’a été programmé, et les festivités ont eu lieu en petits comités. Finies la mutualisation et la tournée régionale, le temps d’un week-end, des vedettes malgaches entre Saint-Denis et Saint-Pierre. Il fallait donc être sur Le Barachois ce 26 juin pour apprécier toute la diversité de la culture malgache.

La réussite de l’événement est toujours liée à l’implication massive de la diaspora malgache. Fety Gasy permet de fédérer et de dynamiser pendant plusieurs mois les initiatives des associations culturelles malgaches à La Réunion.

Tout le monde y trouve son compte : chanteurs, danseurs et autres griots ont l’occasion d’afficher leurs talents et leurs spécificités culturelles, sous l’oeil vigilant et professionnel de la chanteuse Tiana (association Mada OI). Elle continue à orchestrer l’ensemble de la programmation, cultivant savamment son réseau d’acteurs associatifs, assurant l’unité dans cette diversité.

Entre 14 heures et 18 heures, de nombreux groupes et troupes de danses se sont relayés sur une petite scène entourée d’un village culturel, représentatif des différents territoires malgaches. Au menu également, culture et nourriture sous le stand Vary be menaka (repas typique des famadihana), défilé de mode mettant à l’honneur le savoir-faire malgache, et notamment le fait main à partir de produits végétaux (colliers, bracelets en rabane et rafia…) Le défilé aux couleurs de chaque province, Fanilo et Majorettes, a permis de faire transiter le public vers la grande scène, devant laquelle se sont agglutinés quelque 10 000 spectateurs dès le début de soirée.

Mada Feo a ouvert le bal, accompagné par le groupe réunionnais Kiltir Maloya. Les spectateurs ont pu goûter le fruit de ce mélange des deux formations, graine semée à l’occasion d’une résidence à l’Alliance française de Tana. En tête d’affiche, Lego a ensuite dépoussiéré la tradition du bal à La Réunion au son de son accordéon, pendant plus de deux heures trente de show. Son insaisissable et indomptable percussionniste Liva, tel un feu follet scénique, a conquis à lui seul le public réunionnais, hypnotisé par l’emprise de cet esprit bienveillant.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]