Festival des lumières : Et la lumière fut !
22 décembre 2011 - AssociationsNo Comment   //   1067 Views   //   N°: 23

La petite commune de Ranohira, réputée pour sa tranquillité, a perdu son calme le temps de deux jours de festivités consacrées à l’inauguration des Jardins de Lumières.

Josielle Randriamandranto, responsable de Jacaranda Paris et présidente de l’Association les Jardins de Lumières, a voulu bien faire les choses. Dans son projet de doter de lampes solaires le maximum de foyers à Ranohira, elle a mis toute son énergie : « La date du 15 octobre a été fixée pour distribuer les premières lampes, il y a un peu plus de six mois. On n’avait alors à peine de quoi en acheter quelques-unes. Incroyable, mais tout s’est déroulé comme prévu ».

Elle a d’abord mobilisé ses amis et sa famille, à commencer par son frère Joël, directeur de Jacaranda à Madagascar. Puis il a fallu trouver des donateurs, des sponsors, convaincre les partenaires locaux, lancer les premiers travaux. Son charisme et son énergie ont abouti à réunir plus de 1 500 lampes et à créer en pleine brousse,

dans une large plaine au pied des falaises de l’Isalo, un vaste jardin, destiné à devenir un espace de fêtes, de rencontres et d’échanges économiques.

Un peu en hauteur, près des baraques construites pour abriter un marché artisanal, des panneaux expliquent le projet, jalonnant les chemins de sables. En contrebas, des jeunes jouent au billard et au baby-foot sous une halle neuve, près d’un village bara reconstitué pour illustrer les traditions locales. Le tout parsemé d’arbustes et éclairé par des réverbères à énergie solaire.

Au fond du jardin, une vaste scène où se sont succédé de nombreux artistes venus de France ou de Tana, comme Gérard Chambre ou Samoëla, mais aussi du Grand Sud choisis par les habitants. La foule est bigarrée : membres de l’association, touristes de passage, élites locales ou simples villageois réunis pour danser le tsapiky. Sous la pluie et dans la poussière jaune de l’Isalo, illuminées par les projecteurs et les éclairs de chaleur, la foule et les artistes ont enflammé durant ces deux jours le décor enchanteur du cirque du Lion.

L’ouverture officielle des Jardins s’est faite sous un soleil éclatant : cordon coupé, kabary, félicitations, puis distributions des lampes et signature des contrats entre l’association et les villageois. « Je pense que le pari d’associer projet responsable et moment festif a été atteint. Mais ce n’est que le début. Nous devons maintenant suivre le projet, et nous voulons renouveler l’expérience dans d’autres régions du Sud. »

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]