En ville avec Carine Ratovonarivo
17 novembre 2015 - DowntownNo Comment   //   2365 Views   //   N°: 70

De passage à Madagascar, l’écodesigner Carine Ratovonarivo voyage dans l’île pour aller à la rencontre des artisans locaux. Mais elle adore aussi sortir et rencontrer du monde. Ses bons plans sorties et coups de coeur dans la capitale.  

Ton resto préféré ?
J’aime bien aller à Anosy ou à Mahamasina pour manger du vary amin’ny anana (riz aux brèdes) et saucisse. Mais comme j’ai vécu longtemps dans le Sud-Ouest de la France, j’adore le foie gras et le magret de canard. On peut en manger au Coin du foie gras à Isoraka et à Behenjy.

Ta boisson préférée ?
Je bois beaucoup d’eau gazeuse produite ici car je soutiens le vita malagasy. Sinon, la bière sans oublier le rhum local avec lequel je fabrique mes rhums arrangés et que San Francisco, ma ville d’adoption, apprécie. Avec modération, bien sûr ! 

Un endroit pour boire un verre ?
Outcool à Ampasamadinika. C’est un lieu de socialisation, les gens sont là pour décompresser mais sans pour autant se détacher du travail. Sinon, je termine mes soirées à L’Excuse à Isoraka, ça porte bien son nom. L’endroit est assez petit mais le concept est génial.

Un endroit pour faire du shopping ?
Sans hésiter, Mahamasina car j’adore chiner comme je le fais à San Francisco. En fait, nous avons les meilleurs friperies du monde ! Bien sûr, je soutiens la création malgache notamment la styliste Coco Masombika, même si elle habite à Toamasina. Elle a de très belles pièces et travaille dans le recyclage, ce qui me correspond bien.

Ton loisir le plus constant ?
En combinaison avec la création, j’adore aller dans les musées, découvrir de nouveaux créateurs. A part ça, je traîne beaucoup dans les ateliers des artisans avec lesquels je collabore, j’adore toucher la matière. Je fais pas mal de sport également, même si j’en ai pas vraiment l’occasion à Tana. Comme alternative, je marche ou je me dépense sur la piste de danse.

L’événement culturel qui t’a le plus marqué ?
Le concert du guitariste et chanteur Lova Mpagnesa au Centre germano-malgache à Analakely au mois d’octobre. Il a également joué quelques morceaux durant mon vernissage Collaborations créatives en Ile Rouge : de l’artisanal à l’éco design, au Craam à Ankatso, c’a été un succès.

Ton actualité ?
Mon exposition devient itinérante. Elle va tourner sur Tana, voire Madagascar, puis elle partira en France et aux Etats- Unis. Toujours en lien avec mes convictions écologiques, je vais continuer à faire des ateliers pour les jeunes et bientôt pour les adultes à San Francisco. 

Propos recueillis par #AinaZoRaberanto

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]