Dago Diamonds : Parti pour briller
5 octobre 2015 - Cultures Music Musiques commentaires   //   2124 Views   //   N°: 69

Leur titre « C’est l’été » a cartonné pendant des semaines en Belgique. Ils arrivent aujourd’hui avec un premier album distillant une pop suave et vitaminée à la façon d’un smoothie bien frappé. Du haut de ses 16 ans, la pétillante Ludy Soa rappelle un « banana split » resté dans toutes les mémoires… na na na na – hum ! 

Dago Diamonds s’est peu à peu révélé sur la Toile à travers une série de titres bien léchés comme C’est l’été, My Love ou Dago Diamondra. De la pop de qualité, par définition inscrite dans l’air du temps mais qui ne se caricature jamais. Au départ, il y a Ludy Soa, look ado urbain – jeans et Converse – normal, elle n’a que 16 ans ! Elle cherchait des musiciens pour jouer ses propres compositions, ils cherchaient une chanteuse, et c’est ainsi que les membres de Dago Diamonds se sont trouvés : elle au chant et à la guitare acoustique, Bolo à la batterie, Mathieu à la guitare solo, Mahatozo au clavier et mélodica et Boka au clavier et à la basse.

Constitué en avril dernier, le groupe n’aura mis que six mois pour sortir son premier album On est parti. Une façon sans doute de marquer son territoire dans une pop malgache, certes multiple et foisonnante mais trop souvent aseptisée, incolore et inodore. Les onze morceaux sont quant à eux un modèle de petites choses bien roulées et d’une facture irréprochable – de vrais petits bijoux pour reprendre le nom du groupe. « Nous sommes très éclectiques dans nos choix. Nous ne voulons pas nous enfermer dans un style particulier. On peut aussi bien mettre du roots, du jazz, du folk, pourvu qu’au final ça sonne toujours malgache… », confie Ludy Soa dont la voix envoûtante et groovy sait jongler avec tous les registres.

Encore lycéenne, elle sait déjà qu’elle fera de la musique son métier. « Une fois mes études terminées, je m’y consacrerai entièrement. Je suis dedans depuis que j’ai dix ans, quand j’ai découvert que j’avais une voix, et ma seule ambition c’est de m’améliorer encore et encore. » Elle aime composer aidée de sa guitare. Des textes essentiellement en français, une langue plus facile pour elle qui est née en France, bien que deux titres en malgache signés par les garçons se retrouvent dans l’album. Les thèmes sont plutôt ceux de l’adolescence heureuse, les petits bobos qui guérissent vite. Tel quel, Dago Diamonds a follement envie de se frotter à l’international. Non sans raison, car C’est l’été est devenu le tube de… l’été dans l’émission de radio belge Un peu de tout sur RFC Liège. Mais une certaine Lio n’a-telle pas débuté ainsi, en Belgique ?

Dago Diamonds : 032 07 816 52

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer