D-Sary : La bédé ne perd pas le Nord
8 novembre 2015 - Cultures Livres commentaires   //   5270 Views   //   N°: 70

Initiée par le club D-Sary et l’Alliance française d’Antsiranana, la « Semaine de la BD » (7-12 septembre) a révélé une véritable floraison de talents locaux, pour ne pas dire un esprit « nordiste » dans l’art de faire des bulles. Interview croisée avec Moze et steve du club. 

Quel bilan dressez-vous de cette première édition ?
Une semaine riche en échange et en créativité au cours de laquelle nous avons présenté notre première expo Les Super Héros à Mada. Nous avons pu rencontrer des professionnels comme Dwa (Mégacomplots à Tana et Coup d’Etat à Tamatave), l’illustratrice Catmouse James ou encore le bédéiste réunionnais Alexandre Morellon. Ils ont animé un atelier de création et nous ont donné beaucoup de conseils. Nous avons également animé avec eux des ateliers d’initiation au dessin pour le grand public, en collaboration avec des ONG locales.

Le Nord est-il en train de rattraper son retard ?
On l’espère. Il n’y a pas de bédéistes professionnels à Diego, en tout cas personne de notre génération qui a été édité. En revanche, il y a beaucoup de dessinateurs et de plus en plus de jeunes qui nous rejoignent chaque samedi à nos réunions à l’Alliance française. Je crois qu’il y a de plus en plus un esprit « nordiste », on essaie au maximum de s’inspirer de notre quotidien et de se détacher de la culture manga dans laquelle on a sans doute trop baigné via les dessins animés.

Comment voyez-vous l’avenir de la BD malgache ?
On constate qu’elle est en pleine expansion grâce à des auteurs comme Dwa (Eric Andriantsialonina) ou Pov qui sont les fers de lance de la nouvelle génération. Parmi les espoirs, on peut citer Mozeration qui a terminé deuxième au concours Jeune Talent de GasyBulles en 2015 ou Nino qui fait des illustrations pour La Tribune. Le festival GasyBulles est devenue une véritable plateforme de lancement, il nous permet d’avoir une visibilité dans l’Océan Indien….

La deuxième édition ?
Elle aura pour nom MakiBulles et devrait avoir lieu en septembre 2016. En attendant, nous travaillons sur plusieurs projets : un fanzine, des illustrations de contes malgaches et nos projets de BD personnels que nous souhaitons montrer au plus grand nombre, et pourquoi pas dans les festivals de la sous-région ?

Propos recueillis par #DinaRamaromandray

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer