Croc Farm : Trop bon, mon croco !
5 juin 2012 - SortiesNo Comment   //   2715 Views   //   N°: 29

Si vous avez les crocs, ce qui s’appelle une faim de crocodile, voici une adresse faite pour vous. Filets, steaks, brochettes, burgers au croco… les mille et une façons d’accommoder le saurien vous attendent sur la route d’Ivato. Laissez parler le Crocodile Dundee qui est en vous ! 

Depuis son ouverture en 1998, Croc Farm abrite une population très pittoresque de reptiles, batraciens et mammifères de toutes sortes. Mais sur ces trois hectares de terrain ombragés et fleuris, à une demi-heure de route à peine de Tana, l’attraction majeure demeure bien entendu les crocodiles. « Le parc en compte environ 500 », explique Roger Razafinjato, le responsable des lieux. Tous sont des crocodiles du Nil (Crocodylus niloticus), la seule espèce vivant à Madagascar et la plus connue au monde avec l’alligator. Les gros reproducteurs, certains âgés de plus de 20 ans, se prélassent dans le lac, attendant qu’on veuille bien leur apporter leur ration de viande : uniquement les mercredis, vendredis et dimanches, car leur digestion peut prendre de deux à trois jours. « Un adulte de trois mètres pèse environ 700 kg, mais l’histoire raconte que le plus grand crocodile trouvé à Madagascar, dans le Nord, mesurait dans les six mètres », commente Roger Razafinjato.

nurseries ». Certains d’entre eux ne dépasseront pas l’âge de 2 à 5 ans, étant destinés à l’abattage et à finir sous forme de brochettes ou de menus objets de maroquinerie. Généralement, ce sont les spécimens les plus agressifs, les moins sociables, qui sont promis aux couteaux du cuisinier. Ce dernier n’est autre que Hassany Fils, le chef du restaurant, toujours prompt à accommoder le croco pour les visiteurs du parc. Pas tout à fait une vocation. « Je suis d’abord venu ici en m’intéressant à l’élevage des crocodiles et c’est seulement après que j’ai appris à cuisiner leur viande », explique-t-il.

Question goût, cela se situe entre le poisson et le poulet. « Sa structure blanche ressemble à celle de la volaille, mais son goût est plus proche de celui du poisson », précise le chef. C’est également une viande pauvre en graisse, qui provient en grande partie de la queue de l’animal. Filets de queue, steaks ou brochettes ? Le croco se marie vraiment à toutes les sauces. Pour les amateurs de gastronomie gasy, pourquoi pas le ravitoto ou le romazava au croco ? Surprenant mais délicieux ! Tout aussi consistant le « gratin de croco » ; plus léger le « carpaccio de croco » ; vite fait bien fait le « croco burger » monté sur frites avec son nappage de ketchup. Et pour épater vos amis à votre prochain barbecue, n’hésitez pas à prendre du pâté de croco disponible en boîte à la boutique du parc. Avec du pain grillé et un bon petit coup de blanc par-dessus, c’est le genre de canapé qui vous tient le bec grand ouvert… comme un croco quoi ! 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]