Clogène Ratsiresena : « Étudier ne peut plus être un handicap »
16 novembre 2016 - AssociationsNo Comment   //   2428 Views   //   N°: 82

Trop de personnes en situation de handicap s’arrêtent aux portes de l’Université, faute d’y trouver les structures qui leur permettraient d’étudier comme les autres. C’est ce que l’Aehute (Association des étudiants handicapés de l’Université d’Antananarivo) entend corriger à travers un ambitieux programme de réaménagement du campus.

Manque d’infrastructures adaptées, accès difficile aux bibliothèques, telles sont les principales raisons qui expliquent le nombre minime d’étudiants en situation de handicap : une trentaine sur les 22 000 étudiants inscrits en 2015, d’après l’Aehute (Association des étudiants handicapés de l’Université d’Antananarivo). « Les étudiants atteints d’incapacité motrice cérébrale n’ont pu participer à l’examen de passage l’année dernière faute d’outils adéquats », déplore Clogène Ratsiresena, le président de l’Aehute. Même constat pour les malvoyants qui ne disposent même pas de manuels de cours en braille, leur seule source d’information étant la parole de l’enseignant.

Face à cette situation, l’Aehute mène une action pour l’aménagement de locaux spéciaux à l’intérieur de l’Université. Un projet commencé en mars dernier et qui se poursuivra jusqu’en janvier 2017 pour un budget de 114 millions d’ariary provenant de fonds européens,

à travers notamment le programme d’appui au développement Dinika. Parmi les aménagements annoncés, la mise en place d’une main-courante pour monter les marches à l’entrée du campus et l’installation d’une rampe d’accès à la bibliothèque universitaire pour les personnes à mobilité réduite. Pour les malvoyants, l’Aehute a commencé à équiper la bibliothèque universitaire de matériels spécifiques comme des ordinateurs dotés d’un logiciel de revue d’écran et d’un logiciel de reconnaissance de caractères, ainsi qu’une imprimante et une photocopieuse en braille.

Comme le précise Clogène Ratsiresena, il ne s’agit que d’un projet pilote. « Notre objectif est à terme le réaménagement général de l’Université avec par exemple la mise en place de mains-courantes sur tous les trottoirs du campus. On voudrait aussi établir un partenariat avec les lignes de bus pour que le terminus soit sur l’esplanade de l’Université. » Un travail de longue haleine que l’association est déterminée à mener à terme. Créée en 1997, elle n’en est pas à son premier défi. En attendant, elle continue ses missions en vue de garantir le droit aux handicapés (études, bourse, logement, stage), avec également l’organisation d’événements culturels sous forme de spectacles et de carnavals. Même en situation de handicap, la vie reste une fête.

Contact
Aehute : 034 46 465 28

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]