C’est vous qui le dites
1 janvier 2014 - Non classé commentaires   //   1572 Views

n°48

Coups de coeur, coups de gueule, envie d’envoyer un message à une personne qui vous est chère ou simplement de vous exprimer… cette rubrique vous est dédiée. Envoyez vos mails à courrier@nocomment.mg, nous les publierons.

Take it Ezzy !

Bonjour, il y a une erreur et de taille dans votre dernier numéro (no comment® 46), Graham Ezzy n’a jamais été champion du monde. Je ne sais pas votre source mais vous devriez vérifier. Une information de cette importance, de surcroît erroné, ne peut que nuire à l’image de Madagasikara (…) Graham Ezzy a un grand talent et fort possible qu’un jour, il devienne champion du monde. Nous lui souhaitons ! Cordialement,

 

Au Pays Des Lémuriens

Graham Ezzy (à g.) et Geoffrey Billy Gaspard.

Nous dérogeons à notre règle de ne pas répondre aux courriers anonymes pour préciser que nous n’avons fait que nous référer au dossier de presse que nous a envoyé l’organisateur, Geoffrey Billy Gaspard, dont voici d’ailleurs la réponse :

Il y a plusieurs compétitions internationales de windsurf dans le monde, les deux plus connues sont la Professional Windsurfer Association (PWA) et l’American Windsurf Tour (AWT). La première se déroule dans plusieurs spots autour du monde tandis que la seconde n’a lieu qu’en Amérique du Nord et du Sud. Ensuite, il y a plein de compètes internationales s’intitulant Wave Classic ou autres. Je sais bien que c’est Marcilio Browne le champion du monde général des vagues en 2013, et qu’en 2012 c’était Phillip Koster. Mais pour moi Graham Ezzy, première place au World Performance Event au Japon en 2012, est bien un champion du monde, au sens de détenteur d’un titre de d’importance mondiale, un champion mondial. Son press-book en témoigne, il a une marque de voile à son nom, il a un excellent palmarès et je ne vois pas pourquoi on lui dénierait cette importance. Enfin l’internaute se trompe en disant que cela nuit à la réputation de Mada. Il faut d’abord savoir que la venue de Graham Ezzy a été en soi un exploit en raison des difficultés rencontrées, mais ça à la limite, ça ne regarde que moi ! On a commencé à correspondre en avril autour de ce projet. Graham m’a assuré qu’avec le film de 20 minutes qu’il projetait de tourner, cela ferait une publicité géante pour Mada et Diego, et je n’ai aucune raison d’en douter étant donné son audience à travers le monde ! À croire que cela agace de voir qu’un petit local comme moi a pu faire venir une personnalité aussi émérite que Graham. Certains sont allés jusqu’à prétendre qu’ils l’avaient fait venir à ma place sur leur page facebook… Même chose pour la première édition du RCM Kite Contest que j’ai organisée l’an passé, où j’ai essuyé le feu d’une certaine critique sous prétexte que sans le recours aux « opérateurs spécialisés » cette compète ne vaut que dalle. Eh bien moi je dis non ! Les locaux sont ravis qu’il y ait ce genre d’événements à Diego et pour la première fois à Mada. Croyez bien que ces réactions d’humeur ne m’empêcheront pas d’organiser la troisième édition du RCM Kite Contest…

Geoffrey Billy Gaspard Organisateur du RCM Kite Contest

 

Fondue d’Antsirabe

Suite à votre merveilleux article Albert Wagner, une symphonie de saveurs paru dans votre édition de novembre (no comment® 46), je voudrais apporter une toute petite rectification. Il est vrai que je fabrique un peu de fromage et qu’à mes débuts je ne servais que ma propre fabrication. Cependant les temps changent. C’est grâce à ma rencontre avec Nicolas Rousseau, maître fromager de Lactimad à Antsirabe, que m’est venue l’idée de faire des soirées « raclettes et fondues » Chez Albert et Lily, à Mantasoa. Nous préparons aussi des sachets fondues prêts à l’emploi. Au début, Nicolas était pour moi un excellent fournisseur par la qualité de son savoir et de ses fabrications, aujourd’hui il est un ami et un fidèle partenaire. La fondue dite « savoyarde » porte désormais le nom de « Fondue du terroir malgache d’Antsirabe ». Avec ma parfaite considération,

Albert Wagner, Diplômé chef de cuisine de la Confédération Suisse

 

Informatique pour tous

Dans l’article consacré à la Fondation Telma, paru dans notre édition de novembre (no comment® n° 46), il fallait lire que dans le cadre du programme Informatique pour tous visant à initier à l’outil informatique l’enfance défavorisée, la société Microsoft a fourni à sept centres spécialisés (Les Enfants du soleil, Les Orchidées blanches, Don Bosco, etc.) les packs Office 2007 qui tournent sur une trentaine d’ordinateurs, ces derniers ayant été eux-mêmes fournis par une association.

Courageux et citoyen

Bravo à no comment® pour avoir renouvelé à l’occasion de la Journée de lutte contre le sida (1er décembre) son opération « un magazine un préservatif » en partenariat avec l’association Population Services International (no comment® n° 47). Cela est courageux et très citoyen quand on sait à quel point les Malgaches se sentent peu concernés, à tort, par la pandémie du VIH-sida. Un coup de chapeau également au travail de terrain que fournit PSI pour faire passer le message auprès des travailleuses du sexe, comme le montre votre reportage.

Lalaina, institutrice en EPP

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer