Barefoot College : Et la lumière fut !
30 juin 2016 - AssociationsNo Comment   //   2568 Views   //   N°: 78

Grâce à un partenariat international entre WWF Madagascar et l’ONG indienne Barefoot College, une douzaine de femmes ont pu apporter la lumière et l’eau chaude à leur village à travers l’énergie solaire. 

Elles s’appellent Berthe, Florette, Germaine, Lydia, Philomène, Zafitsiha, Dotine, Kalozandry, Madeleine, Soaniera et Louise. En 2013, elles ont fait partie du premier groupe à avoir effectué une formation de six mois en Inde au sein du centre Barefoot College. Elles y ont appris la technologie solaire grâce à des codes couleurs, des répétitions, des exercices, des signes et des mimes avec plusieurs femmes d’autres pays de milieu rural. À leur retour, grâce à leurs acquis, elles ont fabriqué et installé ellesmêmes les systèmes solaires (panneaux) qui ont permis à plusieurs ménages de leur village d’Iavomanitra et de Tsaratanàna d’avoir accès à l’électricité. La genèse de cette incroyable histoire remonte à la rencontre entre WWF Madagascar, qui promeut l’accès à l’énergie durable, et l’ONG Barefoot College, qui elle, pense dur comme fer que les communautés pauvres doivent s’en sortir par elles-mêmes. 

Aussi, en 2012, une sélection s’est faite au sein de quelques villages isolés, des endroits qui a priori n’entrent pas dans les projets d’électrification des secteurs public et privé. Ce programme n’a sollicité que la participation des femmes. Voahirana Randriambola, responsable au sein du WWF, explique : « Barefoot College a testé plusieurs approches et a conclu qu’en choisissant des hommes les résultats étaient moindres. En effet, souvent, à leur retour d’Inde, les hommes sont tentés de partir en ville pour chercher du travail, forts de leurs acquis. » Or, le but est que ces femmes reviennent dans leur village afin d’y apporter un véritable développement. Et ce fut le cas en ce qui concerne Berthe et ses copines !

Ces ingénieures solaires qui ont pu apporter la lumière moderne à leur village d’environ 200 ménages sont pour la plupart des grandmères qui n’ont pas reçu beaucoup d’éducation. « Dans leurs villages de la campagne profonde, elles ont vécu une vie tranquille, et après le semestre de formation elles ont été transformées et épanouies. Un déclic s’est opéré et il y a un véritable changement dans leur mode de pensée. Elles affirment qu’à partir du moment où elles ont la lumière moderne, elles sont une communauté moderne. » Grâce à ce résultat plus que satisfaisant, le Ministère en charge de l’Énergie a voulu s’associer à cette initiative et espère mettre en place un programme national qui vise, entre autres, à construire un centre de formation Barefoot College à Madagascar afin que ces femmes apprennent à d’autres femmes à maîtriser les techniques d’installation, d’entretien et de réparation des systèmes solaires et ainsi faire un effet tâche d’huile. Lumineux !

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]