B-Louh Pas la grosse tête !
1 mai 2014 - Médias commentaires   //   1889 Views   //   N°: 52

Le staff de la matinale au complet avec ses invités du jour

Lancée en  septembre 2012,  B-Louh (littéralement « la grosse tête ») est la matinale la plus piquante, et sans doute la plus impertinente du paysage audiovisuel. Une façon de passer l’actualité au crible de la déconnade, avec des interventions en direct pas toujours piqués des hannetons. Explication de Randy Donny, son principal présentateur.

Chaque matin, de 6 h 30 à 9 heures, la matinale B-Louh (littéralement « Grosse tête ») sur la  RTA,  télé et radio en simultané,  est le rendez-vous incontournable de ceux qui ont envie de se réveiller plus intelligents qu’ils ne se sont couchés. Ici rien n’est interdit, aucun sujet de tabou, comme l’indique le slogan « Fandaharana tsy manara-penitra » : l’émission qui ne suit pas les normes. « Les normes, on s’en fout », clame sans détour Randy Donny, principal présentateur (et modérateur) de l’émission.

 

Dans B-Louh, tout passe par des coups de gueule,  des clins d’œil, des blagues, de l’ironie. Les téléspectateurs interviennent en direct par téléphone et  peuvent critiquer qui ils veulent, raison pour laquelle le plateau de B-Louh s’appelle Kianjan’ny demokrasia (place de la démocratie).  « La seule limite que nous nous imposons, c’est l’insulte et l’offense », explique Anja, la seule fille de la Dream-Team, le nom donné à  l’équipe d’animateurs. Il y a toujours les grincheux, ceux qui n’approuvent pas forcément le ton libertaire  de l’émission, mais puisqu’on vous dit qu’à B-Louh, ils s’en foutent !

 

Inspirée de l’émission française Les Grosses-tête (sur RTL depuis 37 ans) B-Louh se veut plus informative que les autres matinales, avec moins de ces rubriques « services » obligées que sont la météo, l’horoscope, les pharmacies de garde, etc. « Sur les sept animateurs, quatre sont des journalistes de métier, qui vont sur le terrain chaque jour. C’est ce qui fait la différence », souligne Randy Donny qui a été par deux fois rédacteur en chef d’un quotidien. L’actualité est croquée à la sauce aigre-douce, qu’elle soit politique, sociale ou sportive. Les invités sont aussi bien des hommes politiques que des artistes, et non des moindres, comme Ramora Favory, porte-parole autoproclamé des foza…

 

Lancée en septembre 2012, l’émission en est aujourd’hui à sa saison 2. En cours de chemin, quelques-uns de ses chroniqueurs ont été remplacés, de nouvelles rubriques sont apparues, car « on a besoin de toujours étonner notre public », fait valoir Randy Donny. Quant à la saison 3, « on verra, on n’y est pas encore », répond-il. Mais apparemment, vu le succès d’audience, aucune raison que la grosse-tête ne pointe pas son nez l’année prochaine…

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer