Ankafobe : L’appel de la forêt
14 mars 2013 - Nature commentaires   //   1662 Views   //   N°: 38

Amoureux d’histoire ou passionnés de nature, les 30 hectares de la forêt d’Ankafobe, à quelques encâblures de la capitale, méritent le détour. Ici pousse le sohisika considéré comme l’un des arbres les plus rares au monde…

Si vous disposez d’un jour libre à Antananarivo, faites de ces 24 heures une agréable escale. Sur la RN 4, à 130 km de la capitale, un havre de paix vous tend ses bras: la forêt d’Ankafobe (littéralement « lieux où passent les grands feux »). Déjà, les paysages sur la route vous étonneront. Jadis, ce trajet fut celui que le roi Andrianampoinimerina prit pour aller à la Conquête de l’Ouest (de Madagascar). Le village de Firarazana, à 6 km avant Ankafobe en est le témoin vivant. Là-bas, l’héritage naturel rejoint l’Histoire et vous pouvez vous en 

rendre compte en admirant la peinture murale de l’école primaire du village.

Rare et fragile type de végétation de Madagascar, le fragment de forêt des Hautes Terres vous charmera par sa flore et sa faune. L’arbre endémique local communément connu sous le nom de Sohisika représente l’un de ses principaux atours. Longtemps considérée comme éteinte, cette espèce existe seulement à Ankafobe et est une des plus rares au monde.

Un sentier planté de panneaux d’information sur l’importance, les menaces et la gestion du site vous mènera au beau milieu de la forêt d’Ankafobe où trône une population de grands Pandanus. Une chute d’eau murmurera à vos oreilles la beauté de la nature devant un spectacle si édénique.

Dame nature n’a d’ailleurs pas lésiné pour faire de cette forêt l’habitat privilégié d’une population de lémurs fauves : Eulemur fulvus. Sans prétention aucune, on peut affirmer que c’est l’un des seuls endroits naturels d’Antananarivo où ces emblèmes de Madagascar vivent en toute liberté. Ils n’y restent d’ailleurs pas seuls car des oiseaux ont fait du site leur demeure. Leurs chants réveilleront le poète qui sommeille en vous.

Après la marche, une petite pause s’impose. Une aire de repos, avec un point de vue pour visiter avec vos yeux les alentours, est mise à votre disposition, tout comme le chalet pour votre pique-nique. Après la vie tumultueuse de la ville, la forêt d’Ankafobe vous offre le moyen de vous réconcilier avec la nature. Gérée par une communauté de base locale, la conservation de ce site qui reprend vie est placée sous les signes du respect de l’éthique et de la bonne gouvernance.

#HansRajaonera
Photos : Missouri Botanical Garden

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer