Aminatou Diallo : Inconditionnelle de Mada
4 janvier 2016 - AssociationsNo Comment   //   5558 Views   //   N°: 72

Jeune Burkinabè, géographe environnementaliste spécialisée en enjeux sociaux du développement, Aminatou Diallo a eu l’opportunité d’effectuer, déjà, deux longs séjours à Madagascar. Elle est devenue une inconditionnelle. 

« Je me sens à l’aise à Madagascar qui ressemble à l’Afrique tout en étant différent. La condition de la femme y bénéficie d’un poids social allégé du fait de l’absence de certaines traditions patriarcales. Ce pays est marqué du sceau de l’africanité avec un souffle de liberté qui lui est propre. » Diplômée de l’Université de Montréal, Aminatou Diallo est attachée à Madagascar mais n’est pas dupe des difficultés que traverse le pays. « En comparaison avec mon pays natal qui bénéficie de peu de ressources naturelles, Madagascar dispose de beaucoup de richesses insuffisamment mises en valeur. Je suis frappée de constater que l’environnement naturel et social se détériore et qu’une grande partie de la population est laissée à l’abandon. Cette situation offre, cependant, un terrain d’études et d’expérimentations uniques. »

Après avoir travaillé dans le secteur du tourisme durable dans la vallée du Sambirano puis, récemment, auprès d’une ONG installée à Diego Suarez, Aminatou Diallo aimerait revenir à Madagascar pour aider au développement de produits touristiques solidaires et équitables. « Mes parents m’ont donné la chance de poursuivre de hautes études. Il faudra qu’un jour j’apporte mes compétences à mon pays », rappelle, comme une évidence qui devrait s’imposer à tous les jeunes diplômés de la diaspora, cette vive et jolie Peule. 

Texte et photo #RichardBohan

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]