Vos gueules, les mouettes !
21 août 2017 - LifeStyle commentaires   //   467 Views   //   N°: 91

Ambinintsoa Ratsitoarison
« Mon remède contre la gueulante »

Quatre ans. C’est le temps qu’il aura fallu à Ambinintsoa Ratsitoarison pour apprendre à gérer sa grande gueule ! Quatre longues années durant lesquelles elle a fait tout un travail sur elle-même pour devenir la personne posée et réfléchie qu’elle est aujourd’hui.

« De nature, je suis quelqu’un qui s’emporte très facilement et je n’hésitais pas à l’ouvrir quand quelque chose me déplaisait. Mais avec le temps et l’expérience, j’ai appris à me contenir et à analyser la situation avant de réagir. » À 27 ans, Ambinintsoa Ratsitoarison est la présidente locale de la Jeune Chambre internationale Iarivo et de ce fait, se doit d’adopter à tout moment un comportement exemplaire pour représenter dignement son organisation. Vous l’aurez compris, dans son univers il n’y a pas de place pour les paroles lancées sur un simple coup de tête. Alors la recette miracle pour ne plus pousser une gueulante quand un truc va de travers c’est quoi ?

Eh bien pour Ambinintsoa Ratsitoarison ça a été sa participation à des concours d’art oratoire ! Rien que ça ! « J’ai notamment était finaliste au concours d’art oratoire organisé par la JCI au niveau de la zone Afrique. Ce genre de concours vous apprends à prendre la parole en public et à exprimer vos opinions de façon réfléchie sans hausser le ton. » Cette jeune présidente a une technique infaillible pour garder son calme. « Je me répète toujours mon leitmotiv : ‘take on the Challenge’ (relève le défi). Gérer mes réactions face aux situations qui me choquent ou aux personnes qui me provoquent est mon défi au quotidien. Je veux prouver qu’on peut arriver à des résultats sans hausser le ton et en usant de diplomatie. » On ne peut qu’être admiratif devant tant de self control ! Au lieu de dépenser son énergie en poussant de gros coups de gueule, elle préfère se concentrer sur des causes qui lui tiennent à coeur comme l’organisation du concours de projet entrepreneurial Pitch Contest de la JCI Iarivo qui se tiendra du 20 au 24 septembre 2017. Prenez-en de la graine !

Ravo Razafindramiadana : « J’y vais cash ! »

« Je ne t’insulte pas, je te décris », c’est la réplique fétiche de Ravo Razafindramiadana, alias Lokace, ancienne animatrice de l’émission Afterwork 18/21 sur les ondes de la RDJ. Elle est ce qu’on appelle une incorrigible grande gueule. « J’y vais cash ! Cela ne sert à rien de tourner autour du pot. 

Un soir, un auditeur m’a dit que je devais venir du ghetto du 93 (Région parisienne) vu comment je clashais. Je lui ai répondu que je venais de celui du 67 Ha, là où personne ne t’empêche de l’ouvrir. » Le franc parler de Ravo Razafindramiadana a su mettre les auditeurs à l’aise même avec les sujets les plus tabous comme la sodomie. « Un vendredi soir, j’en parlai avec désinvolture si bien que les auditeurs croyaient que j’étais une adepte. » Hôtesse de l’air depuis deux ans sur les vols nationaux et régionaux, elle utilise la technique de l’embarras pour faire comprendre aux passagers leurs comportements inappropriés. « Un jour j’ai dit à un étranger, vous ne pouvez pas mettre vos pieds sur le siège s’il vous plaît. Il m’a demandé pourquoi, je lui ai répondu : parce que vous n’êtes pas chez vous. » Selon elle, c’est la seule façon de faire comprendre aux gens que ce qu’ils font est absurde, et les Malgaches ne sont pas en reste ! « Je le dis tout le temps, les Malgaches qui voyagent en avion prennent facilement de grands airs. Ils prennent tellement les gens de haut qu’on a envie de les mettre en soute. » Même si elle est du genre grande gueule, Ravo Razafindramiadana n’aime pas hausser le ton avec les gens, sauf lorsqu’elle conduit vu la fluidité de la circulation dans le centre-ville. Il faut bien cracher son venin !

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer