Véronique Massenot : « Ecrire et dessiner, un équilibre intime »
22 novembre 2017 - Couv by commentaires   //   247 Views   //   N°: 94

Petite Plage, Mahajanga

Le Rova, vu du quartier d’Ivandry, Antananarivo

Écrivaine et illustratrice, Véronique Massenot aime voyager entre ces deux domaines qui, pour elle, sont complémentaires car totalement différents. « J’aime écrire comme j’aime dessiner. C’est un équilibre intime. Je n’ai jamais pratiqué l’un plus que l’autre… même si, dans les faits, mes textes ont davantage été publiés que mes images. » Parmi l’un des éléments qui constitue cet équilibre : les carnets de voyage qui reposent sur la mixité des modes d’expression. « Texte et image s’y mêlent, dialoguent et s’enrichissent mutuellement pour tenter d’exprimer tous les aspects d’un lieu, d’une rencontre, d’une atmosphère… C’est une pratique artistique totale ! »

Ce qui lui a permis de travailler à Madagascar sur invitation de l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger) en partenariat avec le réseau des Alliances et de l’Institut français. « Grâce à cela, j’ai pu parcourir la Grande Ile, de Mahajanga à Toamasina puis d’Antananarivo à Fianarantsoa. J’ai travaillé tantôt en résidence dans des classes d’écoles françaises, tantôt lors d’ateliers ponctuels avec des élèves des écoles malgaches. Tous ensemble, nous avons créé des carnets de voyage et imaginé un livre à l’image de leur vie ici.

Riche de son humanité aux cultures différentes, et d’une nature aussi multiple que magnifique, Madagascar est inspirant, forcément ! » Pour l’heure, elle termine la mise en page d’un gros carnet de voyage, réalisé avec les enfants malgaches, qui doit paraître très bientôt en version bilingue aux éditions Jeunes Malgaches.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer