Va te faire voir chez les geeks !
4 août 2016 - LifeStyle commentaires   //   1831 Views   //   N°: 79

Comment définir le geek : un psychopathe du clavier, un aventurier des mondes numériques ? À chacun son alibi, mais sachez que si vous passez de 8 à 24 heures par jour dans le virtuel sans même prendre le temps de vous brosser les dents, c’est que quelque part vous êtes devenu un « nerd », un E.T. du Net !

Ariry Andriamoratsiresy
« Toqués des TIC »

« Il ne faut pas dépendre des nouvelles technologies. » Ce n’est pas Ariry Andriamoratsiresy qui vous dira le contraire : la preuve, c’est lui qui le dit ! Le chorégraphe-danseur, et fondateur de la compagnie pluridisciplinaire Rary, est de ceux qui s’avouent guère d’affinités avec les TIC (technologies de l’information et de la communication), les TOC et les toqués des TIC ! « Je laisse à mes collègues le soin de répondre aux mails. J’avoue que je me sens encore novice dans ce domaine. Je n’ai commencé à utiliser l’ordinateur qu’il y a six ans, au temps de mes études à l’ École normale supérieure, option éducation physique. » Il regrette cette époque où l’on utilisait encore le fer à charbon pour repasser ses fringues, envoyait des courriers sous enveloppes à la poste et faisait des fiches leçons pratiques sur papier.

Loin de se considérer comme un anachronisme, Ariry Andriamoratsiresy se dit ouvert aux nouvelles tendances, mais comme le pinard pour le danseur, avec modération ! « La technologie est là pour nous faciliter la vie, pas pour nous la pourrir. Nous, dans notre salle de danse, quand il n’y a pas d’électricité, on utilise les percussions pour continuer nos activités… » Initiateur de la plateforme d’accompagnement chorégraphique professionnel 321, aux côtés de Lovatiana Rakotobe, il aime rappeler à ses danseurs l’importance des énergies naturelles comme l’eau, la terre, le feu, le vent. « Ce sont les sources des technologies d’aujourd’hui, elles survivront aux geeks et aux ordinateurs… » Alors, dansez maintenant !

Karen Andriamamonjy
« Vive la geekitude ! »

Karen Andriamamonjy ne se souvient pas de sa première Barbie mais de sa première console, si ! « J’avais tout juste 5 ans et comme beaucoup d’enfants de ma génération, j’ai eu le coup de foudre pour la première Play Station ! » À l’époque, son jeu préféré était Pokémon et au moment où nous écrivons ses lignes,

elle attend avec impatience la sortie officielle de l’application Pokémon Go pour iPhone, le jeu qui fait fureur dans la geekosphère. Car Karen est-ce qui s’appelle une geekette-gameuse de première, une GG ! La preuve, elle vient de créer avec sept autres copines, l’association Women In Tech (WIT) de Madagascar, consciente que les femmes sont encore minoritaires dans le secteur des TIC : « À travers WIT, nous espérons que le nombre de professionnelles et de passionnées va augmenter. » Les nouvelles technologies n’ont aucun secret pour elle ; elle peut créer de A à Z un site web ou même une application, et ce, presque les yeux bandés ! « Ce qui me plaît dans le développement, c’est de pouvoir matérialiser mes idées. Et c’est toujours super gratifiant de voir que les efforts paient. » Le smartphone, elle l’a quasi greffé à la main ! Et elle avoue être totalement accro à Instagram. Même l’appellation geekette lui va comme un gant : « Je ne comprends pas pourquoi il y a tous ces cliché sur les geeks asociaux ou perdus dans le virtuel. Avec mes amis geeks, on aime sortir et se faire des bouffes ensemble. » Alors vive la geekitude !

Pages réalisées par #DinaRamaromandray et #PriscaRananjarison

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer